in ,

Une injection de plasma pour des implants osseux imprimés en 3D !

implant 3D os
Crédits : Institut Fraunhofer

Des chercheurs allemands sont à l’origine de l’utilisation étonnante d’implants osseux imprimés en 3D. Il s’agit d’aider au rétablissement naturel de l’os par le biais d’injections de plasma à l’intérieur et à l’extérieur de ces implants.

Une technique surprenante

Dans leur communiqué du 3 décembre 2018, les chercheurs de l’Institut Fraunhofer (Allemagne) disent avoir associé la fabrication additive et les injections de plasma afin de soigner les os défectueux. Plus précisément, les scientifiques ont injecté du plasma froid entre chaque couche de copolymère formant la structure imprimée en 3D de l’implant final.

L’injection de plasma a pour but de placer des aminopénicillines (antibiotiques à diffusion osseuse) qui se mélangeront à la structure de l’implant. Ceci permet aux cellules osseuses d’adhérer à un substrat idéal, et ainsi permettre un rétablissement naturel de l’os.

Selon les chercheurs, qui assurent que l’implant est directement moulé dans l’os du patient, le procédé ne nécessite aucun traitement chimique. Il s’agit donc d’un traitement sur mesure s’ajustant parfaitement aux différentes situations. Le but est de permettre un développement rapide des cellules osseuses dans l’implant, qui a été pensé pour se dissoudre sous l’effet de l’activité des enzymes de l’organisme. Les chercheurs évoquent également des zones de l’implant ayant des atouts différents, grâce à la variété de la densité du support elle-même obtenue par un remplissage optimisé.

Crédits : Institut Fraunhofer

Un développement qui se poursuit

Les scientifiques allemands ont indiqué ne pas vouloir en rester là. La prochaine étape consistera à faire évoluer la technique ainsi que ses applications, destinées notamment aux victimes de fractures graves. Il est entre autres question de vouloir « contrôler la forme, la porosité, la stabilité mécanique et les caractéristiques biomécaniques et les faire varier au sein des implants ».

Par ailleurs, le projet est d’ores et déjà à la recherche de partenaires industriels, mais il faudra se montrer patient avant de voir un jour ce type d’implants débarquer dans nos hôpitaux. En tout cas, ces recherches semblent être pleines de promesses pour l’avenir !

Sources : 3 D Printing Industry3Dnatives

Articles liés :

Des implants imprimés en 3D permettent à des nerfs de repousser

Bientôt des implants cérébraux à base d’hydrogel ?

Impression 3D : Des chercheurs créent des objets médicaux à base de silicone liquide !