in

Une IA va tenter de battre une équipe des meilleurs joueurs humains sur les jeux vidéo

Crédits : Jakob Wells / flickr

D’ici quelques semaines, un show-match de 5 intelligences artificielles (IA) Open AI Five contre une équipe des meilleurs joueurs humains va avoir lieu. Les deux équipes vont s’affronter sur un des jeux les plus célèbres et les plus difficiles de l’e-sport : Dota 2.

Qui a fabriqué ces IA ?

L’organisation OpenAI a été co-fondée et est dirigée par Elon Musk. Elle regroupe une équipe de 60 chercheurs travaillant sur l’intelligence artificielle. L’entreprise délivre notamment plusieurs outils open-source et des conférences gratuites sur le sujet de l’intelligence artificielle. Elle affiche comme principe de base le profit de l’IA pour le plus grand nombre.

L’année passée, les équipes de chercheurs avaient construit un robot qui avait été capable de battre un joueur professionnel en un contre un au jeu. Alors, ils se sont lancé le défi de recommencer dans un match officiel en 5 contre 5. Le but ultime, c’est la compétition internationale du jeu vidéo. Celle-ci a une dotation de 40 millions de dollars.

Un exploit qui repousse les limites des IA actuelles

Ces dernières années (voir décennies pour les échecs), les IA ont démontré leurs supériorités sur l’esprit de l’homme. Mais à la différence des jeux comme les échecs ou le go, Dota 2 se joue à 5 contre 5. Les Open AI Five ne communiqueront pas entres-elles. Elles auront une stratégie globale. Mais voici plus en détail les problèmes que va résoudre Open AI Five :

  • Plus de coups que dans n’importe quel autre jeu : En effet, si on devait compter les différents coups d’une partie de jeux vidéo on arrivait aux alentours des 80 000. Une partie d’échecs dure en moyenne 40 coups et une partie de go 150 pour la comparaison. Les IA doivent donc tenir compte que la stratégie doit être valide dans toute la longueur de la partie.
intelligence artificielle
Crédits : Pixabay
  • Faire avec des données incomplètes : Dans Dota 2, la carte reste brouillée au-delà d’un certain périmètre. Cela veut dire que les IA devront d’abord bouger et surtout prendre des décisions en tenant compte des stratégies probables de l’adversaire sans être sur de rien.
  • L’action en temps réel : Déjà évoqué plus haut, il faut comprendre qu’à chaque moment, les IA devront choisir parmi les 1 000 actions possibles par seconde. Un humain peut le faire instinctivement et avec un peu d’entraînement.
  • Cette carte toujours trop grande : Une carte dans Dota 2 est rempli de runes, de bâtiments, de PNJ ou même d’arbres. Ainsi, l’IA doit comprendre ce qui se trouve autour d’elle. Pour cela, les équipes ont noté chacune des possibilités de chacun des espaces de la carte. Cela représente un tableau de 20 000 valeurs possible. L’IA doit aussi avoir la capacité de se retrouver très vite dans ce tableau.
Crédits : iStock
  • Identifier les “moments” de partie : Dans Dota 2, il faut gérer plusieurs paramètres lorsque l’on joue. Il faut ainsi estimer quand l’on a rassemblé assez de force pour attaquer ou quand l’on peut explorer, etc. La encore, l’humain peut agir à l’instinct, avec plus ou moins d’entraînement, il peut estimer ces forces et passer à une autre phase du jeu. Donner des valeurs fixes pour changer de phase serait trop simple à contrer pour des humains. L’IA doit donc estimer elle aussi à quel moment elle doit changer de phase.

Les avantages naturels d’une IA

Open AI Five peut aussi faire certaines choses dont un être humain n’est pas capable. Notamment consulter ces inventaires, ou bien gagner du temps de réflexion. Ainsi, les chercheurs parlent d’un temps de réaction de 80 ms contre plus d’une seconde pour un être humain.

Open AI Five traite aussi toutes les données visibles de façon instantanné. Ainsi, pas besoin de parcourir la carte pour elle.

Source.

Articles liés :