in

Une IA redonne vie à Mona Lisa et Einstein (ou à toute autre photo)

Crédits : Samsung AI Center, Institut des sciences et de la technologie de Moscou / Skolkovo

Une IA signée Samsung a démontré qu’elle était capable de “redonner vie” à une photo. Plusieurs exemples sont proposés tels que Mona Lisa et Einstein entre autres. Et c’est assez troublant !

Des chercheurs du Samsung AI Center de Moscou nous montrent aujourd’hui qu’il est possible de donner vie à des visages en se basant sur de simples prises de vue. Pour reprendre l’exemple de La Joconde, vous allez pouvoir observer le visage de Mona Lisa bouger et ses yeux regarder dans différentes directions, et ce, grâce à la magie de l’intelligence artificielle. Le principe s’appuie dans ce cas précis sur la mise en concurrence de différents réseaux d’intelligence artificielle formés pour effectuer différents travaux.

La magie du machine learning

Un premier réseau, Embedder, utilise des images fixes et leurs données de suivi de points de repère (yeux, bouche, etc.) pour créer des vecteurs, tandis qu’un réseau Generator s’appuie de son côté sur ces vecteurs pour générer de courtes vidéos dans lesquelles les faces immobiles commencent à s’animer en fonction du mouvement des vecteurs. Un troisième réseau, Discriminator, fait l’inverse. Il apprend à regarder des vidéos de visages en mouvement et à déterminer celles qui sont réelles et celles qui ont été simulées par le réseau Generator.

En d’autres termes, nous avons donc deux réseaux qui se font face. Le premier essaye d’être le plus réaliste possible et l’autre essaye de repérer les contrefaçons. Au départ, c’est assez confus. Mais au fur et à mesure, chaque IA commence à s’améliorer. L’une pour ne pas être “repérée”, l’autre pour déceler contrefaçons. C’est un peu comme mettre deux personnes en concurrence : vous les rendez meilleures.

C’est un peu le principe ici, et le résultat est assez troublant. La vidéo ci-dessous semble en effet redonner vie à Marilyn Monroe (4:17), Salvador Dali (4:34), Einstein (4:49) ou la Joconde (5:07). Trois visages sont proposés pour chaque personnage, chacun affichant une personnalité très différente. Les résultats ne sont pas parfaits, mais ils sont très prometteurs. On imagine par exemple les facilités de développement (animer les visages de personnages) pour les studios de jeux vidéo. Cela pourrait même s’inviter dans le monde du cinéma.

D’un point de vue plus pessimiste, cette technique pourrait également s’intégrer dans manipulations médiatiques (fake news). On se rappelle par exemple de la fausse vidéo de Barack Obama en train d’insulter Donald Trump. Il ne fait aucun doute que plus ces nouvelles technologies seront améliorées, plus notre capacité à distinguer le vrai du faux sera mise à rude épreuve.

Source

Articles liés :

Une IA signée Google est capable de détecter le cancer du poumon

Conduite autonome : en quoi connaître la peur pourrait-il aider l’IA ?

Voici le speedgate, premier sport imaginé par une IA