in ,

Une IA pourrait-elle être un bon juge ? L’Estonie pense que oui !

Crédits : Max Pixel

Considérée comme étant la première société numérique au monde, l’Estonie désire aller plus loin. En effet, des chercheurs planchent sur la possibilité de confier le verdict de certaines affaires à une intelligence artificielle juge !

Une intelligence artificielle juge

Peut importe leur nature, les gouvernements ne sont généralement pas là où nous avons plus de chance de trouver des projets liés à des nouvelles technologies telles que l’intelligence artificielle ! Toutefois, le Chief data officer du gouvernement estonien Ott Velsberg semble avoir une vision plus élargie. En effet, l’intéressé âgé de seulement 28 ans désire contribuer à l’intégration de l’intelligence artificielle – et de l’apprentissage automatique – dans les services fournis à la population du pays comptant 1,3 million d’âmes.

Comme l’explique Wired dans un article du 25 mars 2019, le Ministère de la Justice estonien travaille sur la possibilité d’utiliser l’intelligence artificielle pour donner des verdicts. Toutefois, il s’agirait d’affaires dont le préjudice ne dépasserait pas la somme de 7 000 euros. Par ailleurs, les deux parties devront renseigner les plaidoiries, documents et autres preuves sur une plateforme dans le but de nourrir l’IA avant que celle-ci ne puisse statuer sur leur cas.

Par ailleurs, l’IA en question – qui pourrait être lancée dès cette année – ne devrait pas être livrée à elle-même et restera sous surveillance humaine. Est-ce là une porte ouverte vers de futures IA jugeant des affaires plus importantes ? Impossible de le savoir à l’heure actuelle.

marteau justice biais cognitifs
Crédits : pixabay

L’Estonie, première “société numérique”

Placer une IA en tant que juge même pour de “petites affaires”, seule l’Estonie pouvait y penser ! Blague à part, ce pays est depuis quelque temps considéré comme étant la première société numérique au monde. En effet, l’intégralité des citoyens estoniens a à leur disposition une carte d’identité digitale. Il s’agit d’un document leur permettant de payer leurs impôts, de voter lors d’élections et d’effectuer bien d’autres actions liées à la citoyenneté.

Depuis 2014, l’Estonie permet également à des ressortissants de n’importe quel pays de devenir “e-citoyen”. Il s’agit d’une nationalité numérique permettant par exemple d’ouvrir un compte en banque et une société dans ce pays en quelques minutes en ligne ! L’Estonie est également le seul pays du monde à disposer d’une “e-ambassade”, celle-ci se trouvant au Luxembourg.

Source

Articles liés :

L’intelligence artificielle au pouvoir ? Un Européen sur 4 se dit favorable !

Des chercheurs tentent de mettre au point une IA qui vous connaîtrait de manière intime !

Intelligence artificielle : des experts élaborent un scénario catastrophe