in

Une IA pourrait décider des prochains films chez Warner Bros !

Crédits : iStock

À la Warner, on pense à intégrer l’intelligence artificielle (IA) dans les processus. Toutefois selon les responsables, l’IA n’interviendra pas dans l’aspect créatif des films. Il s’agira, entre autres, de définir la rentabilité des films et d’élaborer des budgets dans le cadre de leur production.

Des “décisions cinématographiques”

Comme chacun sait, la Warner Bros est, en ce qui concerne le cinéma et la télévision, une des plus grandes sociétés de production et de distribution au monde. Selon un article publié par The Hollywood Reporter le 8 janvier 2020, la Warner a signé un contrat avec la start-up Cinelytic, spécialisée dans l’élaboration d’intelligences artificielles.

Cinelytic développe des IA dont l’objectif est de prendre des “décisions cinématographiques”. Or, il faut savoir que la Warner y voit une nouvelle manière d’assurer la rentabilité de ses productions au box-office. Selon Cinelytic, il n’est aucunement question d’intervenir dans l’aspect créatif des films. Ainsi, il s’agit purement et simplement d’argent.

Au passage, les craintes à Hollywood concernant une IA intervenant un jour dans la création des films ne relèvent pas de la paranoïa. En 2017, une IA a scénarisé un film dont l’acteur David Hasselhoff est le héros. En 2018, l’IA Watson d’IBM a écrit une publicité pour la télévision. Plus récemment, une IA a scénarisé un jeu vidéo narratif qui n’a pas de véritable fin.

warner bros
Crédits : NeedPix

Calculer, analyser, budgétiser

« Le système peut calculer en quelques secondes ce qui prenait des jours à évaluer par un humain en ce qui concerne l’évaluation générale d’un package de film » a déclaré Tobias Queisser, fondateur de Cinelytic.

En effet, l’objectif est de réaliser des calculs afin de faire gagner du temps à l’humain. Il s’agit de définir le budget global nécessaire à la production d’un film ou encore d’effectuer des analyses marketing. Par exemple, l’IA peut évaluer la rentabilité d’un film dans une zone donnée en fonction du nombre de cinémas s’y trouvant. Il est également possible de définir la rentabilité de tel ou tel acteur dans cette même zone.

Toutefois, Cinelytic tend à rassurer les plus sceptiques. En effet, l’IA n’a absolument pas vocation à remplacer l’humain. Il s’agit simplement d’un soutien de poids dans le traitement de données dont le volume est parfois très important. Il peut également être question d’identifier des détails que l’humain n’aurait pas remarqué. Les créateurs de l’IA insistent : celle-ci n’a pas le flair d’un être humain concernant l’aspect créatif au cinéma. Ouf !

Source

Articles liés :

Royaume-Uni : des personnages de réalité virtuelle plus réalistes grâce à l’IA

Cette intelligence artificielle lit les politiques de confidentialité à votre place

Voici le tout premier whisky élaboré par une intelligence artificielle !