in ,

Une hausse de 4,8% d’émissions de CO2 liées à l’énergie est prévue pour 2021

Crédits : iStock / acinquantadue

En 2020, les émissions de CO2 ont relativement baissé. La cause ? On s’en doute bien, il s’agit des confinements observés partout dans le monde en réaction à l’épidémie de Covid-19. Ceux-ci ont été l’occasion de voir à quel point les activités humaines – et leur arrêt – ont un impact sur la planète. Mais la trêve n’aura pas duré très longtemps, puisqu’un retour aux chiffres d’avant la pandémie est annoncé.

Une reprise après la pause de 2020

Les plus optimistes y ont cru, mais on s’en doutait un peu : pas de miracle en vue. Après avoir stoppé net durant la crise sanitaire et les confinements de l’année dernière, les émissions de CO2 liées à l’énergie sont bien parties pour reprendre une courbe ascendante. Et pourtant, les chiffres de 2020 étaient encourageants : la baisse de ces émissions a en effet été chiffrée à 5,8 % !

La hausse des émissions liées à l’énergie

Mais l’Agence internationale de l’énergie a vite réduit l’espérance de voir cette baisse perdurer. Il y a quelques jours, elle a annoncé que l’année 2021 serait celle de la “reprise”. Elle annonce 33 milliards de tonnes d’émissions pour cette année, soit une hausse de 4,8 %. Il faut savoir que ce type spécifique d’émission constitue 3/4 des émissions mondiales de CO2.

La production d’énergies renouvelables en hausse

Pour commencer, les énergies fossiles sont encore très largement utilisées. C’est le cas du charbon, dont la demande va sûrement augmenter de 4,5 %. Maigre consolation : même si leur avancée reste assez lente comparée aux énergies fossiles, les taux des énergies renouvelables sont annoncés en hausse : 8 % pour l’électricité et 17 % et 18 % pour l’éolien et le solaire, respectivement. Ils devraient même dépasser ceux des années avant le Covid-19.

électricité
Crédits : PIRO4D/pixabay

Repenser sa consommation d’énergie

Dans tous les cas, c’est une nouvelle fois l’occasion de réfléchir à notre mode de consommation, notamment pour ce qui à trait à l’électricité, de gaz et d’énergie. Depuis quelques années, beaucoup de fournisseurs d’électricité se tournent en effet vers des cercles de production plus vertueux. Comme le fournisseur ekWateur, certains proposent de l’énergie durable en phase avec un mode de consommation plus responsable.

Miser sur de nouveaux moyens de production

Nous l’avons vu : les énergies issues de l’éolien et du solaire ont de beaux jours devant elles. Et en attendant que les gouvernements ne prennent de réelles décisions pour mieux gérer ces émissions de CO2, il est toujours possible d’agir à son échelle individuelle. D’autant plus qu’il est aujourd’hui possible de choisir une énergie produite en France de manière plus respectueuse de l’environnement.