in

Une gigantesque tempête de poussière précipite la fin d’Insight

insight
Photo prise le 14 février 2021. Comme vous pouvez le voir, les panneaux solaires de l'atterrisseur sont couverts de poussière. Crédits : NASA / JPL-Caltech

Chargé d’enregistrer les tremblements de terre martiens, l’atterrisseur Insight luttait depuis plusieurs mois contre une accumulation de poussière sur ses panneaux solaires. Une nouvelle tempête à échelle continentale vient assombrir un peu plus le tableau.

Sur Mars, depuis près de quatre ans dans la région d’Elysium Planitia, la mission InSight a détecté plus de 1 300 tremblements de terre. Cela a permis aux scientifiques de placer avec précision des limites sur l’épaisseur de la croûte et la taille du noyau martien. Plus récemment, l’atterrisseur a également « entendu » ses premiers impacts de météorites. Malheureusement, il est peu probable que nous puissions profiter de résultats supplémentaires.

Nouvelle tempête sur Mars

Initialement, la mission devait se terminer en 2021. L’année dernière, un comité d’examen avait finalement jugé qu’InSight pouvait encore tenir jusqu’en décembre 2022. Mais c’était sans compter sur la poussière. En l’absence de grandes rafales de vent, celle-ci s’est en effet accumulée sur les panneaux solaires de l’atterrisseur, réduisant considérablement la quantité d’énergie générée.

Au cours de ces dernières semaines, les responsables ont reconnu que la fin de la mission était proche. Une nouvelle tempête de poussière de la taille d’un continent devrait précipiter cet abandon. « Nous étions à peu près au bas de notre échelle en matière de puissance. Maintenant, nous sommes au rez-de-chaussée« , a déclaré Chuck Scott, chef de projet pour InSight au Jet Propulsion Laboratory de la NASA.

D’après les données de la sonde Mars Reconnaissance Orbiter (MRO), cette énorme tempête se situait à environ 3 500 kilomètres de l’atterrisseur le 21 septembre dernier. Pendant un certain temps, la production d’électricité est restée stable, mais le ciel a commencé à s’assombrir dès le 3 octobre.

Jusqu’à présent, InSight générait une moyenne de 425 wattheures par jour martien (ou sol). Désormais, il n’en génère que 275. Or, l’atterrisseur a besoin en moyenne d’environ 300 wattheures par sol pour maintenir ses instruments, moyens de communications et autres fonctions de base opérationnelles.

insight tempête poussière
L’un de ses panneaux solaires recouverts de poussière le 24 avril 2022. Crédits : NASA/JPL-Caltech
insight
Une carte globale de Mars montre l’énorme tempête de poussière dans l’hémisphère sud. Crédits : NASA/JPL-Caltech/MSSS

Les responsables de mission ont éteint le dernier instrument opérationnel de l’atterrisseur, son sismomètre, pendant deux semaines dans l’espoir de résister à la tempête. Selon les observations du MRO, la croissance de celle-ci aurait commencé à ralentir depuis quelques jours. Les chercheurs pensent qu’InSight pourrait y survivre, mais une autre tempête arrivera tôt ou tard (c’est la saison des tempêtes sur Mars). A priori, il est donc très peu probable que la mission se poursuive après la fin de l’année.

Cela étant, l’équipe restera occupée plusieurs mois supplémentaires après l’arrêt de la mission, le temps de traiter et classer toutes les informations enregistrées par la machine. Ces données archivées seront alors exploitées pour de futurs projets d’exploration.