in

Une exolune volcanique a peut-être été découverte

Crédits : Thibaut Roger

Une équipe de chercheurs annonce avoir potentiellement décelé la présence d’une exolune à 550 années-lumière de la Terre. Un objet volcanique, à l’instar de la lune Io, autour de Jupiter.

Des exoplanètes, on en découvre tous les jours ou presque. Avec plus de 4 000 adresses cosmiques actuellement confirmées. Mais nous n’avons à ce jour détecté aucune exolune. Les variations de luminosité capables de trahir leur présence paraissent en effet quasiment insaisissables. Mais nous pourrions nous appuyer sur d’autres méthodes. En témoigne cette nouvelle étude, signée de chercheurs de l’Université de Berne, en Suisse. Ils expliquent en effet avoir décelé la présence de sodium au-dessus de WASP 49-b, à une altitude anormalement élevée. Preuve, selon eux, de la présence d’une lune. Les détails de ces travaux sont publiés dans The Astrophysical Journal.

Une exolune semblable à Io

Et pas n’importe quelle lune, puisqu’il s’agirait d’un objet semblable à Io, la lune de Jupiter. Le monde le plus volcanique de notre système. Les éruptions dégazeraient ici d’importantes quantités de sodium, possiblement captées par les chercheurs. « Le gaz neutre en sodium est si éloigné de la planète qu’il est peu probable qu’il soit émis uniquement par un vent planétaire, explique Apurva Oza, co-auteur de l’étude. Les observations de Jupiter et Io dans notre système solaire, ainsi que les calculs de perte de masse, montrent qu’une exolune pourrait être une source très plausible de sodium au-dessus de la planète ».

C’est du moins la théorie. Rien n’est confirmé. Et si tel était le cas, il s’agirait d’un monde véritablement hostile. « Ce serait réellement dangereux, avec une surface de lave en fusion, une version lunaire de super-terres proches comme 55 Cancri-e», poursuit le chercheur. Notez que WASP 49-b, la planète en charge de cette potentielle exolune, est un monde géant, également très chaud, évoluant autour de son étoile en moins de trois jours, peut-on lire. Vous retrouverez tout ce beau monde dans la Constellation du Lièvre, à 550 années-lumière de la Terre.

Io
Io, la lune volcanique de Jupiter. Crédits : Wikipédia

Il est également utile de noter que si l’hypothèse de l’exolune est ici privilégiée, il existe d’autres explications possibles à la présence de ce gaz. L’exoplanète, par exemple, pourrait être entourée d’un anneau de gaz ionisé. « Nous devons donc trouver plus d’indices », admettent les chercheurs.

Rappelons que ce n’est pas la première fois qu’on nous informe de la possible découverte d’une exolune. Il y a deux ans, des astronomes de l’Université de Columbia annonçaient en effet avoir peut-être découvert l’un de ces objets à 8 000 années-lumière de la Terre. Cette lune gazière, si elle existe réellement, serait énorme – à peu près la taille de Neptune – et graviterait à environ 3 millions de kilomètres de sa planète. Mais là encore, rien de confirmé.

Articles liés :

Pourquoi la NASA va chercher des traces de vie sur Europe, la lune de Jupiter

La Lune serait plus vieille qu’on ne le pensait

Le Japon veut envoyer un rover sur Phobos, la lune de Mars