in ,

Une esquisse inconnue révélée au laser infrarouge sous une toile de Léonard de Vinci !

Crédits : Wiipedia

Après un travail de restauration débuté il y a plus d’une dizaine d’années, l’une des deux versions de la Vierge aux Rochers de Léonard de Vinci a dévoilé quelques secrets inédits ! Au programme : un croquis inachevé de l’artiste ainsi que des empreintes de mains.

De nouveaux secrets révélés

La Vierge aux rochers est un tableau peint par Léonard de Vinci en deux versions. La première, créée entre 1483 et 1486 se trouve au Musée du Louvre à Paris. Quant à la seconde, celle-ci peinte en deux temps entre 1491 et 1499 puis entre 1506 et 1508, est conservée à la National Gallery de Londres.

Selon un communiqué de la National Gallery, la seconde version du tableau faisait l’objet d’un travail de restauration depuis 2008. Or, les experts disent avoir utilisé plusieurs technologies, dont des lasers infrarouges afin de révéler un dessin caché. Il s’agit d’une esquisse ayant été griffonnée par Léonard de Vinci avant d’être abandonnée et faire place à une tout autre œuvre.

Sur le tableau final, il est possible d’observer la Vierge, l’enfant Jésus, Saint Jean-Baptiste ainsi qu’un ange. Et il s’avère que l’esquisse de base et la peinture finale n’ont absolument rien à voir. Les raisons ayant conduit Léonard de Vinci à changer de direction représentent un véritable mystère ! Par ailleurs, des empreintes de mains ont également été découvertes. Celles-ci proviennent de l’application d’une couche d’apprêt sur la toile afin de créer une couche uniforme. Bien qu’il se pourrait que cela soit le travail de l’artiste, il s’agirait plutôt de celui d’un assistant.

L’esquisse de départ et le tableau final sont très différents !
Crédits : National Gallery

Le tableau bientôt exposé

Il faut savoir que cette découverte a été motivée par des soupçons antérieurs. En 2005, les experts du Musée des beaux-arts du Canada avaient déjà décelé la présence de l’ébauche d’un dessin original. Le tableau s’y trouvera d’ailleurs à partir du 9 novembre 2019 dans le cadre de l’exposition Léonard de Vinci : L’expérience d’un chef-d’œuvre.

« Cette exposition représente une nouvelle aventure fascinante pour la National Gallery. Celle-ci associe les dernières recherches techniques sur la Vierge aux rochers à une expérience immersive et enveloppante, offrant aux visiteurs l’occasion d’explorer le processus créatif de Léonard de Vinci pour la réalisation de ce chef-d’œuvre », a déclaré Gabriele Finaldi, directeur de la National Gallery.

Articles liés :

En 1482, Léonard de Vinci rédigeait sa lettre de motivation, et c’est un modèle du genre

Des scientifiques vont séquencer le génome de Léonard De Vinci pour comprendre son génie

Cette invention que l’on doit à Léonard de Vinci était-elle l’ancêtre de l’hélicoptère ?