in

Une éruption gigantesque repérée sur une toute petite étoile

Crédits : Université de Warwick / Mark Garlick

Une équipe d’astronomes annonce avoir localisé une éruption stellaire dix fois plus puissante que celles généralement produites par le Soleil. Elle est à mettre au crédit d’une étoile ultra-froide, de la même taille que Jupiter.

À la base, certains la jugent même trop petite pour être considérée comme une étoile. L’objet en question – nommé ULAS J224940.13-011236.9 – qui évolue à 250 années-lumière de la Terre, ne représente en effet qu’un dixième du rayon de notre propre Soleil. C’est à peu de chose près la même taille que Jupiter. Jusqu’à présent, cette étoile naine était trop faiblement lumineuse pour pouvoir être observée par les télescopes terrestres. Il a fallu que l’objet “se fâche” pour que nous ayons une vision de l’étendue de toutes ses capacités.

Un phénomène insoupçonné

Une équipe d’astronomes de l’Université de Warwick (Royaume-Uni) a en effet identifié une gigantesque éruption stellaire au niveau de la chromosphère de l’étoile. Ces flamboiements sont généralement provoqués par une libération soudaine d’énergie magnétique générée à l’intérieur de l’étoile. Les particules chargées chauffent le plasma sur la surface stellaire, libérant de grandes quantités de rayons optiques, UV et rayons X. Mais pour les chercheurs, jusqu’à présent, il était difficile d’imaginer de telles activités chez des étoiles aussi faibles.

« L’activité des étoiles de faible masse diminue, et nous nous attendons à ce que la chromosphère (une région de l’étoile qui supporte ces explosions lumineuses) devienne plus froide ou plus faible, explique en effet James Jackman, principal auteur de l’étude. Le fait que nous ayons observé une telle explosion à la surface de cette étoile incroyablement faible montre bien qu’une activité magnétique intense peut encore persister à de tels niveaux ».

80 milliards de mégatonnes de TNT

Pour vous donner une idée du phénomène, l’éruption, qui s’est produite dans la nuit du 13 août 2017, a dégagé une énergie équivalente à 80 milliards de mégatonnes de TNT. C’est à peu près 10 fois plus puissant que l’événement de Carrington en 1859, la plus grande tempête solaire jamais enregistrée. Un phénomène tel que l’étoile est soudainement devenue 10 0000 fois plus brillante. Une telle explosion sur la surface de notre Soleil impacterait sévèrement notre planète.

soleil
L’éruption solaire de Carrington, avec la taille de la Terre en comparaison. Crédits : NASA

« Il est étonnant qu’une telle étoile puisse produire une explosion aussi puissante, ajoute Peter Wheatley, co-auteur de l’étude. Cette découverte va nous obliger à réfléchir de nouveau à la manière dont les petites étoiles peuvent stocker de l’énergie dans des champs magnétiques. En localisant d’autres éruptions géantes autour de ces étoiles, nous pourrions alors repousser les limites de notre compréhension de l’activité stellaire ».

Source

Articles liés :

Les tardigrades seront probablement présents pour voir notre Soleil mourir

La photo la plus proche jamais prise de l’atmosphère du Soleil

Lorsque notre Soleil explosera, il y aura du sable partout