in

Une ancienne base sous-marine nazie transformée en data center à Marseille

Crédits : Interxion / tourisme-marseille.com

À l’abandon depuis 75 ans, l’ancienne base sous-marine allemande Martha située à Marseille va être transformée en data center. Ceci montre entre autres que les opérateurs mondiaux rivalisent d’ingéniosité pour trouver de nouveaux emplacements.

Un peu d’histoire

En novembre 1942, les Alliés débarquent en Afrique du Nord et les Allemands envahissent la Zone libre. Hitler décide ainsi de faire construire des U-Bunkers dans le Sud de la France pour héberger des sous-marins U-Boot. Quelques mois plus tard, Marseille est retenue et les travaux commencent afin d’aménager le bunker Martha, prévu pour contenir des alvéoles capables d’accueillir une vingtaine de sous-marins.

Il est question de travaux complexes, dont la durée est estimée à deux ans. En effet, le mauvais état du sous-sol oblige les entrepreneurs à fabriquer une large plaque de fondation. Alors que l’excavation se poursuit tout au long de l’année 1943, l’armée américaine attaque Marseille et cause des dommages retardant le chantier. Finalement, en raison du débarquement de Provence d’août 1944, la construction du bunker est définitivement stoppée.

La société Interxion désire réutiliser le bunker afin d’en faire un data center !
Crédits : Interxion / tourisme-marseille.com

Une réutilisation en data center pour bientôt

Ainsi, le bunker Martha n’a jamais été terminé, et est resté quasiment à l’abandon depuis 75 ans, comme le rappelle France 3 régions dans un article du 18 mai 2019. En revanche, ses 251 mètres pour 45 de large ont récemment suscité l’intérêt d’Interxion, une société active depuis 1998. Or, celle-ci est présentée comme la référence européenne en gestion de data centers de colocation, avec plus d’une quarantaine de sites dont certains se trouvent en Europe dans des villes telles que Dublin, Madrid ou encore Amsterdam.

Comme l’indiquait un communiqué publié en décembre 2018, Interxion désire implanter deux sites à Marseille et réutiliser le bunker allemand afin d’installer un énorme centre de stockage de données baptisé MRS3. Il s’agira ici d’une porte d’entrée en Europe pour de nombreux câbles sous-marins. Étalée sur une surface de 7 000 m², cette installation disposera d’une puissance totale de 17 MW. Par ailleurs, l’aménagement du site fait l’objet d’un investissement faramineux pour Interxion, à savoir pas moins de 170 millions d’euros !

En juin 2018, Microsoft avait déjà créé la sensation en matière de data center. En effet, le géant américain avait immergé un data center dans l’océan Atlantique, dans le nord de l’Europe. Le but ? Réduire les coûts de consommation énergétique et s’implanter plus près du littoral.

Source

Articles liés :

Islande : voici le Data Skyscraper, un gratte-ciel durable dédié à un centre de données !

Comment un son ultra puissant a paralysé le datacenter d’une banque pendant plusieurs heures

La chaleur d’un datacenter servira à chauffer une piscine parisienne

Notez cet article