in ,

Un wearable pour faciliter le contact entre parents et nouveau-nés prématurés

Crédits : Université Northwestern

Des chercheurs américains ont mis au point des capteurs portables et connectés permettant la surveillance des nouveau-nés prématurés. Ainsi, via ce wearable, les parents peuvent avoir un contact tactile à distance avec leur enfant, un contact dont l’enfant a évidemment besoin.

La sensibilité des bébés prématurés

Les nouveau-nés prématurés – représentant près de 7,4 % des naissances en France – doivent faire l’objet d’une surveillance optimale. Par ailleurs, ceux-ci doivent être placés dans un incubateur afin de recevoir la chaleur nécessaire. Les bébés prématurés font alors l’objet d’un monitorage transcutané, autrement dit la pose d’un capteur sur le corps (relié par des fils), mesurant en continu les gaz du sang qui diffusent à travers la peau.

En revanche, cette méthode ne facilite pas le contact entre parents et enfant puisqu’il devient par conséquent compliqué de le prendre dans ses bras. Une équipe de chercheurs de l’Université Northwestern (États-Unis) a mis au point des électrodes sans fil sous forme de patch de quelques centimètres de diamètre. Comme expliqué dans un communiqué publié le 28 février 2019, ces capteurs sans fil mesurent les signaux vitaux du nouveau-né.

Un dispositif permettant de se passer des encombrants fils de l’incubateur
Crédits : Université Northwestern

Des résultats encourageants

« Nous voulions éliminer les fils de câbles et les adhésifs agressifs associés aux systèmes matériels existants et les remplacer par quelque chose de plus sûr, plus centré sur le patient et plus compatible avec les interactions parent-enfant », a expliqué John A. Rogers, expert en bio-électronique à l’origine du concept.

Le wearable mis au point par les scientifiques fonctionne sans pile et surtout sans fil, c’est-à-dire via le Bluetooth. De plus, les données sont transmises par ce moyen à l’aide de petites puces. Ainsi, le bébé prématuré peut être surveillé tout en ayant le « droit » d’être pris dans les bras de ses parents, qui rappelons-le est un geste naturel dont l’enfant à besoin. Citons également le fait que ces wearables sont plus discrets que les patchs au système filaire.

Selon les chercheurs, les premiers résultats ont été encourageants. Testées dans plusieurs hôpitaux sur presque une centaine de nouveau-nés, ces électrodes sans fil seraient aussi précises et fiables que les capteurs habituels. Les chercheurs pensent même que le dispositif sans fil est plus intéressant car d’ordinaire, l’enfant tire les fils de ses capteurs.

Sources : Popular SciencePresse Citron

Articles liés :

Un berceau connecté pour aider les bébés à dormir

La pollution chimique impacte le système respiratoire des bébés

Un bébé né à 268 grammes rentre enfin chez lui