in

Un tissu breveté en France serait capable d’éliminer le coronavirus

Crédits : capture vidéo / France Info

Un groupe français spécialisé dans les membranes textiles explique que sa dernière création est capable de venir à bout de 99,5% de la présence du virus sur sa surface. Le secret réside dans l’intégration de particules d’argent dans la membrane.

Un tissu aux particules d’argent

Un tissu tueur de virus, le groupe français Serge Ferrari dit l’avoir fait ! Selon un reportage de France Info publié le 18 mai 2020, il est question d’une nouvelle membrane textile dotée de propriétés virucides. Les responsables évoquent la présence de particules d’argent, connues depuis longtemps pour leurs propriétés antibactériennes.

Basée à la Tour-du-Pin (Isère), cette société a décidé de réorienter ses équipes dédiées à la recherche. En effet, celles-ci se concentrent désormais sur la mise au point de solutions utiles dans le cadre de l’épidémie de Covid-19. Après deux mois de travail au laboratoire VirHealth de Lyon, les chercheurs ont prouvé l’efficacité de leur membrane avant de breveter cette dernière.

rouleaux membrane textile covid 19
Crédits : capture vidéo / France Info

Une arme supplémentaire contre le Covid-19

Selon Sébastien Baril, directeur marketing de la société, ces nouvelles toiles peuvent détruire 95 % des virus en 15 minutes de contact. En une heure, le tissu viendrait à bout de la présence du virus à hauteur de 99,5 % ! Par ailleurs, il faut savoir que les tests ont été menés sur le coronavirus 229E (HCoV-229E). Il s’agit d’un coronavirus découverts dans les années 1960. Or, il est important de souligner que les coronavirus SRAS (2003) et MERS (2012) sont issus de ce même coronavirus 229E. Autrement dit, il y a de très fortes chances pour que le tissu puisse également éliminer le Covid-19.

Qu’on se le dise, la nouvelle membrane textile du groupe Serge Ferrari intéresse du monde ! Les responsables n’ont pas donné de noms mais ont évoqué certaines collectivités et entreprises. L’idée principale est d’en équiper les endroits recevant du public comme les écoles, les crèches, les bureaux et autres musées. La membrane viendrait alors recouvrir les chaises, fauteuils, tables, bureaux mais aussi les poignées de portes et les barres d’appui dans les métros et autres bus. En tout cas, les possibilité sont diverses et la société se dit prête à effectuer les premières installations. Selon Lyon Entreprises, environ 3 000 mètres carrés de tissus ont déjà été livrés.

Pour l’instant, le groupe Serge Ferrari produit pas moins de 20 000 mètres carrés de toile chaque semaine. Toutefois, il pourrait être question d’une hausse de cette capacité de production en cas de forte demande. Enfin, les responsables ont souligné que, malgré l’efficacité de leur membrane, celle-ci ne pouvait se substituer aux gestes barrières.