in

Un système ingénieux permettra d’ouvrir sa fenêtre en ville sans être dérangé par le bruit !

Crédits : PxHere

Des chercheurs basés à Singapour sont à l’origine d’un système antibruit à fixer près d’une fenêtre. L’objectif ? Générer un contre-bruit annulant le bruit en provenance de la rue. Ainsi, il deviendrait possible de laisser la fenêtre ouverte en pleine ville sans en subir les conséquences sonores !

Utiliser du bruit contre le bruit

Que ce soit pour les animaux ou les humains, le bruit peut se révéler être un véritable fléau. Klaxons retentissants, sirènes hurlantes ou encore fracas des trains sont même une préoccupation en termes de santé publique. Dans une publication dans la revue Scientific Reports du 9 juillet 2020, une étude pilotée par l’Université de technologie de Nanyang (Singapour) détaille une solution en théorie très intéressante.

Le dispositif conçu dans cet étude se base sur un principe connu, c’est-à-dire utiliser du bruit contre le bruit. Plus précisément, il s’agit de mesurer l’amplitude d’une source sonore nuisible afin de l’opposer à un autre bruit de même amplitude. Ce principe équipe déjà certains casques à réduction active de bruit pour les avions et les navettes spatiales ou encore certains écouteurs de musique.

Les scientifiques ont en fait construit une pièce cubique de 2,1 m de haut, de large et de long. Cette dernière est dotée d’une isolation phonique et d’une fenêtre à glissière d’un mètre carré. Ce cube abrite également 24 haut-parleurs de 4,5 cm de large, installés côté extérieur sur la grille de sécurité de la fenêtre. À une distance de 2 m, un haut-parleur diffuse des bruits d’avions, de trains et de véhicules. Un micro situé entre ce haut-parleur et la fenêtre capte les données acoustiques qu’un algorithme analysera par la suite.

singapour systême anti bruit
Crédits : capture YouTube / NTUsg

Ingénieux mais à améliorer

Résultat ? Les haut-parleurs de la fenêtre envoient une onde sonore inverse d’une amplitude similaire. Ainsi, les deux sources sonores s’annulent mutuellement. Selon les chercheurs, il est question d’une réduction du bruit de moitié à partir de fréquences supérieures à 500 hertz. Autrement dit, une partie des bruits extérieurs sont bloqués plus efficacement qu’une fenêtre fermée.

En revanche, si le système bloque bien les bruits de la circulation urbaine et du passage des trains, ce n’est pas le cas des basses fréquences, comme les bruits d’avions ou les transformateurs électriques.

Enfin, le design du système est plutôt encombrant, mais les scientifiques disent travailler sur le problème. En somme, il reste encore du chemin à parcourir avant que les citadins puissent totalement laisser leur fenêtre ouverte sans craindre les bruits extérieurs.

Voici une présentation du concept en vidéo :