in

Un simple bâton peut détecter les risques d’accident vasculaire cérébral !

Crédits : Max Pixel

Un centre hospitalier français a mis au point un dispositif unique permettant de détecter en une minute les risques d’accident vasculaire cérébral (AVC). Le plus étonnant – outre sa rapidité – réside dans le fait que le dispositif en question prend la forme d’un bâton !

Selon la World Stroke Organization, on estimait en 2008 à 17,3 millions le nombre de décès liés aux maladies cardio-vasculaires. C’est 30 % de la mortalité totale – dont 6 millions relèvent de l’accident vasculaire cérébral. Ainsi, l’AVC tue plus de personnes que le sida, la tuberculose et le paludisme réunis ! Si la situation mondiale est alarmante, la France n’est pas en reste. En effet, un AVC se déclare toutes les quatre minutes dans notre pays. À partir de ce constat, les initiatives permettant de détecter les risques d’AVC sont évidemment bienvenues.

Des neurologues du CHU de Bordeaux ont élaboré un nouveau dispositif actuellement testé dans 18 pharmacies de la ville de Pessac (Gironde). Le dispositif en forme de bâton – un test gratuit pour les plus de 65 ans – a pour but de déterminer s’il est nécessaire de pratiquer un électrocardiogramme (ECG), c’est-à-dire une représentation graphique de l’activité électrique du cœur.

La personne désirant se soumettre au test devra simplement tenir les deux extrémités de l’objet pendant une minute. Ce dernier affichera alors une lumière verte dans le cas où le test est négatif, ou une lumière rouge témoignant en revanche d’un rythme cardiaque irrégulier. Dans le second cas, le pharmacien pourra réaliser sur le patient un électrocardiogramme pour mesurer l’activité électrique de son cœur.

Le 29 octobre 2018 se tiendra la Journée mondiale de la lutte contre les AVC, et de nombreux événements auront lieu à cette occasion. Citons par exemple l’initiative de Radio France Internationale qui donnera la parole à quelques spécialistes de la question ainsi qu’à Isabelle Florentin, victime d’AVC à l’âge de 36 ans.

Sources : France InfoSud-OuestMedisite

Articles liés :

Vous voulez réduire de moitié le risque d’AVC ? Allez au sauna !

Une nouvelle technique médicale permet d’allonger de 6 à 24 h le temps d’intervention après un AVC

Faire un AVC double votre risque de développer une démence