in

Un satellite doté de lampes LED pour éviter les collisions !

Crédits : ESA

Construit sur le modèle des Cubesats, le Ledsat est à peine plus gros qu’un dictionnaire. Comme son nom l’indique toutefois, ce satellite embarque des LED afin d’éviter les collisions en orbite. Si celui-ci ne sera pas visible à l’œil nu, il pourra faire l’objet d’observations à l’aide de télescopes depuis le sol.

Un meilleur suivi optique des satellites

Le Ledsat est une innovation issue de la collaboration entre les étudiants du S5Lab de l’Université de Rome (Italie) et ceux du Département d’astronomie de l’Université du Michigan (États-Unis). Présenté dans la revue Advances in Space Research à paraître en décembre 2020, le Ledsat est un minisatellite reprenant la base des Cubesats. Rappelons que ces derniers servent principalement aux universités désirant développer des programmes pédagogiques. Évidemment, le minisatellite Ledsat a une particularité : celle d’embarquer des lampes LED rouges, vertes et bleues. En outre, ses rétroréflecteurs permettent au satellite de faire l’objet d’un suivi depuis le sol à l’aide de télescopes et d’observatoires équipés de lasers.

Le but de la mission est d’évaluer l’intérêt de ces LED dans le suivi optique des satellites tout au long de leur vie. Ce suivi doit aussi s’opérer lorsque les satellites ne sont pas éclairés par le soleil et donc, quasiment invisibles depuis notre planète. Évoquons également le fait que les mesures optiques serviront à calculer l’altitude de l’engin et procéder à des vérifications sur l’exploitabilité des informations. Par ailleurs, ce satellite permettra de tester un système de communication se basant sur les LED. Ce dernier pourrait en cas de succès représenter une alternative de secours en cas de panne des transmissions par télémétrie.

LEDSAT
Crédits : ESA

Éviter les collisions dans l’espace

Le Ledsat fait partie du programme Fly Your Satellite! de l’Agence spatiale européenne (ESA). Plusieurs équipes d’étudiants proposeront leur projet et les plus intéressants seront retenus et verront le jour. Néanmoins, l’ESA a déjà choisi le Ledsat, dont le lancement devrait se faire courant 2021. Pour l’agence, ce projet répond partiellement à la problématique des collisions spatiales. Dans la mesure où les satellites se multiplient, les risques de collision et donc de création de déchets spatiaux sont de plus en plus importants.

En 2018, l’ESA avait lancé son projet baptisé Clean Space, une initiative explorant les possibilités de réduire la quantité de ces déchets. L’agence avait à l’époque estimé à 29 000 le nombre de déchets de plus de 10 cm sous surveillance. Les objectifs de l’ESA sont multiples : construire des satellites ne générant pas de débris dangereux, sortir les débris de l’orbite terrestre et trouver une solution de recyclage.