in

Un robot-drone “dragon” qui s’adapte aux obstacles rencontrés !

Crédits : capture Youtube / IEEE Spectrum

Des scientifiques japonais ont mis au point un « robot dragon », qui n’est autre qu’un drone autonome capable de se faufiler dans des endroits difficiles d’accès tout en manipulant des objets.

Il y a quelques semaines nous dévoilions l’existence d’un robot serpent mis au point par l’Université de Tohoku et l’Institut national de technologie du Hachinohe College (Japon). Celui-ci – destiné à aider les pompiers lors des incendies – peut se faufiler et se déplacer par le biais de jets d’eau haute pression contre le sol.

L’équipe du JSK Lab de l’Université de Tokyo est allée beaucoup plus loin en fabricant un robot-drone dragon ! Le robot a été réellement nommé DRAGON pour Dual-rotor embedded multilink Robot with the Ability of multi-deGree-of-freedom aerial transformatiON comme l’indique un document de l’établissement.

Muni de huit rotors, celui-ci peut s’étirer en longueur à la manière d’un serpent grâce à quatre modules comportant chacun deux ventilateurs carénés, capables de pivoter et de tourner sur eux-mêmes. Ainsi, le drone peut adopter un grand nombre de postures différentes et tout cela en maintenant sa stabilité en plein vol, comme le montrent les images visibles en fin d’article. Par ailleurs, les modules sont interconnectés via des charnières motorisées, chacune équipée d’une batterie dont l’autonome de vol est de (seulement) trois minutes.

Le robot-drone DRAGON a passé des tests concluants, notamment en franchissant une ouverture de 60 centimètres avec une précision impressionnante. Le fait est que la machine est capable de modifier elle-même sa forme par rapport aux obstacles qui lui sont proposés, mais ce n’est pas tout. De plus, le drone est capable de manipuler des objets tout en gérant ses propres déplacements !

Enfin selon IEEE Spectrum, l’équipe du JSK Lab travaillerait actuellement sur une seconde version de ce robot-drone, prévue pour être équipée d’une douzaine de modules – soit plus du double de la version actuelle.

Sources