in

Un rapport évoque Mars et les risques de contamination extraterrestre !

Crédits : Aynur_zakirov / Pixabay

Un expert en astronautique a récemment co-écrit un rapport traitant de la protection de la Terre. L’intéressé y explique notamment comment le futur de l’exploration et de l’utilisation de l’Espace pourrait engendrer des préoccupations en ce qui concerne d’éventuelles contaminations biologiques extraterrestres.

Un rapport destiné à la NASA

Scott Hubbard est professeur adjoint au département d’aéronautique et d’astronautique de l’Université de Stanford (États-Unis) et ancien directeur du NASA’s Ames Research Center. Il est également co-auteur d’un rapport publié par The National Academies of Sciences, Engineering and Medicine et a été interrogé sur le sujet dans un communiqué publié le 7 mai 2020.

Dans ce rapport, il est question du futur de l’exploration et de l’utilisation de l’Espace, avec notamment de nombreux projets dont ceux de SpaceX. Scott Hubbard évoque également de potentiels risques de contamination biologique sur et en provenance de Mars. Rappelons au passage que la NASA s’est donné pour mission de ramener sur Terre des échantillons de la planète rouge. Le document livre aussi des recommandations destinées à l’agence spatiale américaine afin de garder un contrôle sur les activités du secteur privé dans l’Espace.

Superviser le secteur privé

Depuis quelques années, le secteur privé s’intéresse grandement à l’Espace, SpaceX en tête avec le lancement de nombreux satellites. Pour rappel, la société d’Elon Musk projette d’envoyer des humains sur la planète Mars d’ici 2024. Dans son rapport, Scott Hubbard estime que ces projets devraient pousser les responsables à renforcer les procédures de protection. Il s’agit d’éviter des catastrophes sanitaires en réduisant les risques liés à de potentielles contaminations extraterrestres.

L’expert préconise que la NASA et les autres acteurs doivent coopérer sur le sujet et rappelle que le Traité de l’espace de 1967 s’applique aussi bien aux gouvernements qu’au secteur privé. Pour Scott Hubbard, le gouvernement américain devrait nommer un nouvel organisme. L’objectif est de superviser toutes les activités du secteur privé hors de la Terre.

persévérance
Crédits : NASA

Les préoccupations autour de Mars

L’auteur du rapport demande également à la NASA de définir après recherche une “zone d’exploration” sur Mars sur laquelle les astronautes pourront atterrir. En réalité, il est surtout question de définir un lieu où le risque de contamination n’engendrera aucune conséquence importante. En effet, le risque zéro concernant d’éventuelles fuites des combinaisons des astronautes n’existe pas. Autrement dit, des bactéries terriennes pourraient contaminer la surface de Mars.

Scott Hubbard est aussi très préoccupé par la mission Mars Sample Return qui, comme son nom l’indique, concerne le retour d’échantillons martiens sur Terre. L’expert évoque les actions déjà entreprises par la NASA, comme la stérilisation du matériel destiné à la collecte.

Quant au retour des échantillons, l’agence spatiale a pensé à un confinement à trois ou quatre niveaux. Ceci éviterait ainsi au maximum un éventuel contact entre les échantillons et l’engin ramenant ces derniers sur Terre. Il faut savoir qu’il y a très peu de chances que des roches martiennes contiennent des formes de vie actives. Toutefois, les scientifiques qui les manipuleront sur Terre prendront d’importantes mesures, au cas où.