in

Un premier décès lié à l’usage de la cigarette électronique ?

Crédits : Pixabay

Aux États-Unis, un premier patient serait décédé vendredi des suites d’une mystérieuse maladie pulmonaire liée à la cigarette électronique, ont annoncé des responsables de la santé publique de l’Illinois.

Il y a quelques jours, les autorités sanitaires américaines témoignaient de rapports inquiétants révélant plusieurs hospitalisations à travers le pays. Au total, 192 personnes – dont une majorité d’adolescents – seraient pour le moment concernées. Toutes ont été prises en charge pour d’importants problèmes pulmonaires : essoufflement, toux, fatigue, douleurs thoraciques ou encore difficultés respiratoires. Tous ces patients avaient également rapporté avoir vapoté peu avant leur hospitalisation. Ce vendredi, l’une de ces personnes est décédée, viennent d’annoncer les responsables du Département de la santé publique de l’Illinois (IDPH).

« La personne décédée a été hospitalisée pour une maladie inexpliquée après avoir inhalé ou consommé de la vapeur de cigarette électronique », a déclaré la docteure Jennifer Layden, médecin en chef et épidémiologiste dans l’État de l’Illinois. Pour l’heure, aucune information sur l’identité, l’âge ou le sexe de cette personne n’a été communiquée. On apprend en revanche que 22 autres personnes dans cet État – âgées de 17 à 38 ans – seraient actuellement suivies de près pour les mêmes symptômes.

« Cette mort tragique dans l’Illinois renforce les risques sérieux associés aux produits de cigarette électronique, a déclaré Robert Redfield, directeur du CDC. Vapoter expose les utilisateurs à de nombreuses substances différentes pour lesquelles nous disposons de peu d’informations sur les méfaits associés ».

Crédits : Flickr/Vaping360

Des liquides au THC contrefaits

Notons tout de même que si un lien peut être établi entre ces maladies pulmonaires et l’usage de la cigarette électronique, aucun n’a pour le moment été prouvé avec certitude. Les autorités sanitaires mènent actuellement l’enquête. Nous savons néanmoins que les poumons des concernés ont visiblement réagi à une substance caustique. Du THC, acheté au marché noir ? Possible. C’est en tout cas ce suggèrent certains médias américains.

Comme le note en effet le site d’informations américain RollingStone, de nombreuses cartouches d’huile de cannabis disponibles depuis longtemps aux États-Unis seraient en réalité de fausses cartouches. Ces produits contrefaits seraient parfois composés de pesticides ou de cannabis synthétique. Ce qui pourrait expliquer les importants problèmes de santé rapportés depuis quelques semaines dans certains États américains.

Toujours est-il que la cigarette électronique est un produit relativement nouveau, dont les effets à long terme sont encore largement méconnus. Néanmoins, quelques pistes se dessinent. Une étude a en effet récemment établi un lien entre l’usage de la cigarette électronique et un risque accru de problèmes de cœur. Plusieurs cigarettes électroniques populaires vendues aux États-Unis auraient également été testées positives à certaines toxines bactériennes et fongiques. Les arômes concentrés dans les liquides de cigarettes électroniques pourraient également augmenter le risque de maladies cardiovasculaires.

Articles liés :

Les mégots de cigarettes nuisent au développement des plantes

Cancer : boire une bouteille de vin par semaine équivaut à fumer jusqu’à 10 cigarettes

Les mégots de cigarettes, principale source de déchets marins