in

Un porte-avions de la Seconde Guerre mondiale retrouvé pratiquement intact au large des côtes californiennes

Crédits : NOAA

Un porte-avions de la Seconde Guerre mondiale qui a coulé il y a 64 ans a été retrouvé au large des côtes californiennes. Selon les premières observations, l’épave serait étonnamment intacte.

L’Agence américaine océanique et atmosphérique (NOAA) vient de localiser l’épave du porte-avions USS Independence datant de la Seconde Guerre mondiale, qui a participé à la bataille du Pacifique. Il est l’un des quelque 300 navires situés au large de San Francisco, gisant par près de 800 mètres de fond près des îles Farallon.

Exploité dans le centre et l’ouest du Pacifique entre novembre 1943 et août 1945, l’Independence fut l’un des 90 navires utilisés comme cible pour des essais d’explosion de bombe atomique sur l’atoll de Bikini dans les îles Marshall. Après avoir survécu à l’explosion et aux ondes de choc, le navire fut amarré au chantier naval de Hunters Point à San Francisco où il fera l’objet d’études de la Marine américaine sur la décontamination, jusqu’à ce qu’il soit coulé au large des îles Farallon le 26 janvier 1951.

Malgré une histoire tumultueuse, l’Indépendence est resté « étonnamment intact » avec sa coque et son pont d’envol très visibles ainsi que ce qui paraît être un avion dans le hangar du navire, ont souligné les scientifiques de la NOAA. « Après 64 années passées dans les fonds marins, l’épave ressemble encore à un navire prêt à envoyer des avions au combat », a déclaré James Delgado, directeur scientifique de la mission de l’Indépendence.

La NOAA développe depuis deux ans un programme visant à localiser et étudier des épaves historiques dans le Golfe de Farallones. Le but est de créer des cartes en trois dimensions des fonds marins et des épaves afin de pouvoir les explorer et partager les informations avec le public et les scientifiques.

USN — Official U.S. Navy photo
USN — Crédits : Official U.S. Navy photo

Source : AFP