in

Un personnage de Mario recréé à partir de son ombre !

Crédits : Flickr / JJBers

Des chercheurs américains sont parvenus à reproduire une très nette image en couleur du célèbre champignon du jeu Mario, et ce à partir d’une ombre projetée sur un mur. Il s’agit là d’un système très économique qui pourrait ouvrir la porte à de multiples applications dont l’utilité serait bien présente.

Une démonstration convaincante

Nous le savons tous, un miroir renvoie fidèlement l’image de l’objet qu’il réfléchit. Mais cela se gâte lorsque les rayons sont bloqués par un mur ou encore une surface non réfléchissante. Habituellement, il est naturellement impossible de voir l’image de base dans ce genre de cas. Et pourtant, des chercheurs de l’Université de Boston (États-Unis) ont trouvé un moyen d’y parvenir, comme l’indique leur étude publiée dans la revue Nature le 23 janvier 2019.

Dans une pièce sans fenêtre, un dessin de Toad – le champignon de la saga Mario – a été projeté via un écran plat. Cependant, l’image a été cachée avec un morceau de carton ou encore une chaise lors d’un autre test, si bien que seule une ombre floue était visible sur le mur. Par la suite, un algorithme s’est chargé de traiter une vingtaine de clichés pris par un simple appareil photo, avant que l’image d’origine ne soit finalement obtenue après quelques minutes (voir schéma ci-dessous).

Crédits : Capture YouTube/Computational Periscopy

Il faut savoir que c’est bien l’obstacle placé devant la source qui a donné les indications concernant les paramètres de l’image à l’algorithme ayant reconstitué l’image (en couleur et en HD). Par ailleurs, les chercheurs ont réalisé une avancée intéressante dans la mesure où un simple appareil photo 4mp a été utilisé dans l’expérience. En effet, si d’autres études sont déjà parvenues à recréer des images d’objets, celles-ci avaient en revanche mobilisé de sérieux moyens tels que des caméras spéciales et un éclairage spécifique (comme des impulsions laser).

Quel genre d’applications ?

Selon les chercheurs, cette technologie bon marché aurait pu être élaborée il y a pratiquement une décennie si seulement quelqu’un y avait pensé, tant les moyens mis eu œuvre sont simples. Par ailleurs, les applications auxquelles les meneurs de l’étude ont pensé s’avèrent plus qu’intéressantes et utiles.

Il serait possible d’équiper des robots et des voitures autonomes pour mieux distinguer les obstacles, ou encore retrouver des victimes sur les lieux de catastrophes. Adaptée à l’imagerie médicale, cette technologie pourrait permettre de mieux observer les os ou détecter les tumeurs cancéreuses. Le domaine de l’espionnage pourrait également en bénéficier, notamment en ce qui concerne  les drones afin de repérer des personnes ou des objets dissimulés.

Sources : Scientific American – Futura Sciences

Articles liés :

L’incroyable image primée au grand concours « Astronomy photographer of the year »

Cette IA peut changer l’arrière-plan d’une image avec une facilité déconcertante !

Pourquoi l’IA Watson n’est-elle pas encore prête à remplacer l’humain dans les diagnostics médicaux ?