in

Un ouragan de catégorie 5 se dirige actuellement vers Hawaii

Crédits image : NASA Goddard MODIS

Désormais de catégorie 5, l’ouragan Lane inquiète les autorités hawaiiennes. La formation devrait atteindre les côtes ce vendredi, avec des vents pouvant dépasser les 250 km/h.

Le National Weather Service déclarait ce mardi que l’ouragan Lane avait été surclassé en une tempête de catégorie 5 – le niveau d’alerte le plus sévère pour ce type d’événement. Au-delà des dommages causés par le vent, le service météorologique national rappelle que de tels ouragans peuvent également provoquer des pluies intenses, des raz-de-marée, des inondations ou des tornades localisées. Si, selon les derniers relevés, le centre de l’ouragan n’atteignait finalement pas les côtes, les vagues, la pluie et le vent pourraient en revanche causer de graves dommages aux communautés d’Hawaii.

Selon Associated Press, les habitants d’Hawaii se sont précipités dans les supermarchés pour se préparer à l’ouragan, s’approvisionnant en aliments non périssables, en bouteilles d’eau et en produits de première nécessité (papier toilette). Les écoles de Maui et d’Oahu sont par ailleurs fermées depuis hier, et tous les employés non essentiels du gouvernement sur ces îles ont été mis en congé administratif.

Il y a quelques heures, des chercheurs l’Agence américaine d’observation océanique et atmosphérique (NOAA) filmaient l’ouragan depuis l’avion de reconnaissance météorologique WP-3D Orion Kermit, armés outils scientifiques de mesures. L’une des scientifiques à bord, Lisa Bucci, a publié sur Twitter une vidéo de l’œil de l’ouragan :

Rappelons qu’il y a quelques semaines, le volcan Kilauea éclatait sur la grande île d’Hawaii, causant des dommages considérables aux biens dans des communautés de l’est de l’île. Si la situation semble se stabiliser sur place (les secousses et glissements de terrain au sommet du Kilauea se font de plus en plus rares), les habitants de l’île doivent donc aujourd’hui faire face à un tout autre type d’événement, possiblement aussi dévastateur.

Source

Articles liés : 

Les ouragans ne vont plus aussi vite, et ce n’est pas une bonne nouvelle

Ouragan Maria : le nombre de morts est 72 fois plus élevé que les chiffres officiels

Dans l’Atlantique, les ouragans majeurs s’intensifient de plus en plus rapidement depuis 30 ans