in

Un nouveau type de blindage en mousse aussi léger que résistant !

Crédits : capture YouTube / NCState

Des chercheurs américains ont mis au point une mousse métallique très légère, mais aussi résistante que l’acier. Selon eux, cette mousse est capable de supporter l’impact de cartouches de calibre 50 équipant notamment les mitrailleuses lourdes !

Une mousse à l’épreuve des balles

Dans leur étude publiée dans la revue Composite Structures le 28 mai 2019, les chercheurs de l’Université d’État de Caroline du Nord ont dévoilé leur dernière création. Il est question d’une mousse métallique contenant de l’aluminium et de l’acier. Celle-ci présente également de nombreux trous d’air puisqu’il s’agit d’une mousse. Le but de ces recherches ? Mieux protéger les véhicules militaires tout en les rendant plus légers, et donc plus faciles à conduire. La mousse en question est présentée comme pouvant résister aux balles de gros calibre.

Il faut savoir que les chercheurs travaillent sur cette technologie depuis une quinzaine d’années. Auparavant, les scientifiques avaient déjà pu prouver son efficacité concernant la chaleur, le feu, les rayons X, les rayons Gamma ainsi que les rayonnements à neutrons !

La mousse est capable de bloquer des balles de calibre 50 !
Crédits : Wikimedia Commons

Des tests impressionnants

Durant leurs recherches, les scientifiques ont mis à l’épreuve la résistance de cette mousse en lui tirant dessus avec des balles de calibre 50. Or, ce genre de calibre équipe habituellement les mitrailleuses lourdes ainsi que les fusils de précision utilisés par les snipers. Comme le montre la vidéo visible en fin d’article, les résultats sont très impressionnants.

Les tests ont été pratiqués sur deux plaques séparées par une couche de mousse. À l’avant se trouvait une plaque de céramique et à l’arrière, une plaque d’aluminium. Selon les chercheurs, la mousse est capable d’absorber entre 72 et 75 % de l’énergie cinétique des balles blindées, un taux situé entre 68 et 78 % dans le cas des munitions perforantes.

Ainsi, une balle de calibre 50 de 12,7 x 99 mm tirée à une vitesse de 514 m/s rebondit tout simplement sur le blindage en mousse ! Aucune marque n’était présente sur la plaque arrière. À une vitesse de 801 m/s, la plaque arrière subit une légère déformation tandis que la mousse a pu bloquer des balles allant jusqu’à 819 m/s !

Cette invention en rappelle une autre. En 2015, des chercheurs polonais avaient dévoilé leur travail concernant un liquide non newtonien : le liquide STF (Shear-Thickening Fluid). Le but ? Créer un gilet pare-balle de nouvelle génération, une sorte d’armure liquide plus performante que le Kevlar.

Sources : The Daily MailTechnology Networks

Articles liés :

Une armure flexible et résistante inspirée… par le homard

En cas de tremblement de terre, vous pourriez trouver refuge dans ces œufs

Ascenseur spatial : une nanofibre chinoise dont la résistance est inégalée !