in ,

Un nouveau procédé écologique de production d’énergie grâce à la lumière !

Crédits : capture Youtube / Dracula Technologies

Une société française a mis au point une solution d’impression de photovoltaïques organiques par le biais d’encres conductrices. Pouvant être intégrée dans une large panoplie d’objets connectés basse consommation, cette solution représente une superbe alternative aux piles et autres batteries classiques !

Les piles et batteries des objets connectés

Depuis quelques années, l’usage d’objets connectés en tout genre – contenant de nombreux capteurs – s’est largement démocratisé. À l’horizon 2020, nous atteindrons vraisemblablement les 50 milliards d’objets connectés à l’échelle mondiale. Aussi, il faut savoir que tous ces objets fonctionnent avec des batteries et des piles qui doivent tôt au tard être remplacées, et cela a évidement un coût écologique certain.

Existe-t-il des solutions pour s’en passer ?

Des solutions d’alimentation alternatives sont présentes, intégrant des sources d’énergie basées sur l’éolien, le solaire, le thermique et autres. Parmi ces solutions se trouve celle de la société française Dracula Technologie, une technologie baptisée LAYER® pour « Light As Your Energetic Response » (« La lumière comme réponse énergique ») par ailleurs décrite dans une vidéo à voir en fin d’article.

Crédits : capture YouTube/Dracula Technologies

Les chercheurs de cette société sont parvenus à créer un procédé d’impression à jet d’encre ayant la capacité de produire des modules photovoltaïques organiques, dont la mission est de fournir en énergie des objets connectés basse consommation. Il fait savoir que cette technologie ne nécessite aucune terre rare, ce qui représente un sacré argument écologique !

Comment ça marche ?

Chaque module photovoltaïque requiert la superposition de cinq couches d’encres conductrices, dont les extrémités servent d’électrodes. Les chercheurs ont expliqué que le système fonctionne en étant exposé à la lumière – que celle-ci soit naturelle ou artificielle. Côté stockage de l’énergie, celui-ci se fait via l’utilisation d’un condensateur.

De plus, il faut tout de même évoquer le fait que ce moyen d’impression est une révolution en soi. En effet, il est possible de l’appliquer sur des formes souples, autrement dit ce matériau peut s’adapter à la forme des objets qu’il doit alimenter.

Sources : Futura SciencesElectroniqueS

Articles liés :

Un carburant liquide capable de stocker l’énergie du Soleil pendant 18 ans ?

Comment récupérer toute l’énergie perdue de la Terre ?

Ce papier peint vivant génère de l’énergie !