in

Un nouveau dinosaure herbivore découvert au Japon

Crédits : Kobayashi Y., et al, Scientific Reports

Une équipe de paléontologues annonce avoir identifié une nouvelle espèce de dinosaure herbivore au Japon. C’est le plus gros jamais découvert dans l’archipel. Les détails de l’étude sont publiés dans Scientific Reports.

Tout a commencé en 2013, lorsque des chercheurs sont tombés sur les ossements d’une queue de dinosaure, fossilisés dans les gisements du plateau supérieur de la formation Hakobuchi, sur l’île de Hokkaidō au Japon. Depuis, les fouilles se sont poursuivies, révélant il y a quelques jours un squelette quasi complet. Le plus grand squelette de dinosaure jamais découvert dans l’archipel. Après analyses, il s’agirait d’une toute nouvelle espèce d’herbivore – baptisée Kamuysaurus japonicus – vieille d’environ 72 millions d’années.

8 mètres de long, pour environ 5 tonnes

Ce spécimen, de 8 mètres de long et pesant entre 4 et 5 tonnes était un adulte, mort à l’âge de 9 ans. Selon Yoshitsugu Kobayashi, de l’Université de Hokkaido, le dinosaure appartient au clade des Edmontosaurini, des dinosaures herbivores “à bec de canard” de la famille des hadrosauridés. Il serait étroitement apparenté au Kerberosaurus, qui évoluait dans l’actuelle Russie il y a 66 millions d’années. Et à Laiyangosaurus, également du Crétacé supérieur, identifié en Chine il y a deux ans.

Il se démarque en revanche par certaines caractéristiques uniques identifiées au niveau du crâne, de la mâchoire, et des épines neurales de la sixième à la douzième vertèbre dorsale. On apprend également que son os frontal possède une grande facette articulaire se connectant à l’os nasal. Pour les chercheurs, ce dinosaure aurait donc pu avoir une crête. Mais rien de confirmé à ce niveau-là.

Le squelette fossilisé de Kamuysaurus japonicus, découvert dans le district de Hobetsu, au Japon. Le plus grand jamais retrouvé dans la région. Crédits : Université d’Hokkaido

Le fait que cette espèce ait été retrouvée au Japon signifie qu’un monde indépendant de dinosaures a existé en Asie de l’Est, avec un processus d’évolution indépendant. Celle-ci, apprend-on également, fréquentait probablement des zones côtières, ce qui est rare pour les dinosaures à cette époque.

Rappelons également qu’au mois de juin dernier, une équipe de paléontologues annonçait la découverte d’une autre espèce de dinosaure “à bec de canard” évoluant il y a environ 80 millions d’années. Au Texas, cette fois. L’animal se distinguait en revanche par un faciès encore plus étrange que ses congénères. Ses mâchoires ressemblaient en effet à des sortes de petites pelles ondulées sur les bords. Il présentait également une crête arquée au milieu de son visage, nous faisant penser au bec d’un aigle.

Articles liés :

Une nouvelle espèce de dinosaure découverte en Afrique du Sud

Une plante datant de l’époque des dinosaures est réapparue au Royaume-Uni 

Un nouveau dinosaure carnivore découvert au Brésil