in

Un nouveau dinosaure carnivore ailé découvert en Argentine

Crédits : capture d'écran twitter

Une équipe de paléontologues annonce la découverte d’une nouvelle espèce de dinosaure en Patagonie. Ce petit carnivore ailé aurait vécu il y a 90 millions d’années.

Il n’y avait pas que des géants en Argentine durant le crétacé. En témoigne la découverte sur un site de la province de Rio Negro, à environ 1 100 km au sud de Buenos Aires, des restes d’un petit dinosaure carnivore baptisé Overoraptor chimentoi. Ce théropode ailé, qui ne dépassait pas le mètre et demi de long, vient de faire l’objet d’une étude dans la revue The Science of Nature.

Des premiers vestiges de cet animal avaient été découverts en 2013, mais de nouvelles fouilles opérées il y a deux ans ont permis la découverte d’ossements supplémentaires, dont un pied presque complet, des vertèbres caudales et des parties d’une aile.

Un dinosaure rapide et agile

L’étude de ces nouveaux restes a permis de distinguer ce dinosaure de la plupart des espèces de raptors découvertes jusqu’à présent. Et surtout, de celles trouvées en Argentine qui correspondaient entièrement au groupe Unenlagia, un clade de dinosaures qui se caractérisent par un long crâne et de nombreuses petites dents coniques.

Certes, il y avait des similitudes. Comme Unenlagia, “cet animal possédait une griffe très affûtée sur son index, qui lui servait sûrement à attaquer ses proies, explique Matias Motta, auteur principal de l’étude. Cette caractéristique n’est pas présente chez les oiseaux, dont les pattes plus avancées en termes d’évolution leur permettent de s’accrocher aux branches des arbres à l’aide d’un système de perchoir.

“Il avait également de longues pattes gracieuses adaptées pour la course, ajoute le chercheur, suggérant que l’animal était probablement “rapide et agile“.

Mais au-delà de ces similitudes, les paléontologues ont également isolé des caractéristiques distinctives. “En analysant ses bras, nous avons trouvé des caractéristiques aviaires liées au vol, poursuit le chercheur. Cela nous amène à considérer que dans un arbre phylogénétique, l’Overoraptor est plus proche des oiseaux que la plupart des raptors connus à ce jour“.

dinosaure
Illustration d’artiste de l’Overoraptor, un petit dinosaure carnivore ailé ayant vécu en Patagonie il y a 90 millions d’années. Crédits : Gabriel Lio via Twitter

De grandes ailes pour maintenir l’équilibre pendant la course

Après analyses, les chercheurs suggèrent que les bras de l’Overoraptor étaient capables d’opérer des mouvements complexes et de se replier sur les côtés du corps, comme les ailes des oiseaux. En revanche, ce dinosaure ne s’appuyait pas sur ses ailes pour voler. Il est possible que, à l’instar du Nandou d’Amérique ou de l’autruche, le prédateur écartait plutôt ses bras dans le but de garantir un certain équilibre pendant la course.

L’analyse phylogénétique du spécimen indique également qu’Overoraptor est étroitement apparenté à Rahonavis, un dinosaure du crétacé trouvé à 10 000 kilomètres de distance, à Madagascar. “Nous supposons ainsi qu’en raison de ses caractéristiques anatomiques, Rahonavis doit également avoir eu la capacité de plier automatiquement ses ailes“, soulignent les chercheurs.

Bien que ces deux rapaces du Crétacé supérieur (Overoraptor et Rahonavis) ne puissent pas être considérés comme des ancêtres directs des oiseaux, qui ont émergé des millions d’années auparavant pendant le Jurassique moyen, leur étude reste néanmoins utile pour illustrer les avancées évolutives qui ont anticipé leur apparition.

Source