in

Un nouveau crustacé vivant dans l’obscurité découvert en France

Crédits : Pierre Chevaldonné / CNRS

Un chercheur français a découvert un minuscule crustacé vivant dans l’obscurité d’une rivière souterraine près de Marseille. Ce crustacé à l’apparence d’une mini-crevette appartient à un groupe d’espèces encore mal connu.

Une nouvelle espèce de crustacé

Pierre Chevaldonné est directeur de recherche au Centre national de la recherche scientifique (CNRS) en biologie et en écologie marine. Dans une publication dans la revue Crustaceana le 4 septembre 2020, le scientifique évoque sa découverte. Il s’agit d’un crustacé baptisé Tethysbaena ledoyeri pour l’occasion, découvert dans une rivière souterraine du Parc national des Calanques. Mesurant entre 2 et 3 mm seulement, le crustacé vit entre des parois calcaires recouvertes de vase argileuse. Il s’agit d’un milieu très hostile, entièrement sombre et où aucun végétal n’ose pousser. Selon Pierre Chevaldonné, l’animal dépourvu d’yeux se déplace grâce à un odorat très développé. De plus, celui-ci se nourrit habituellement de bactéries, mais est capable de jeûner durant de longs mois.

Il faut savoir que les scientifiques explorent assez peu les eaux souterraines. En effet, ces dernières sont plutôt difficiles d’accès. Ceci explique donc l’identification tardive de ce Tethysbaena ledoyeri, environ vingt ans après les premières observations effectuées par des spéléologues. Pierre Chevaldonné rappelle au passage que jusqu’en 2003, l’unique spécimen disponible ne permettait pas d’identifier une quelconque espèce. Il aura donc fallu attendre 2019 et le prélèvement d’un nouvel échantillon. Des plateformes répertoriant les espèces marines telles que le World Register of Marine Species ont enregistré l’arrivée du nouveau crustacé.

crustacé découverte
Le crustacé Tethysbaena ledoyeri a été découvert dans une rivière souterraine près de Marseille
Crédits : Pierre Chevaldonné / CNRS

Une découverte unique en France

Le Parc national des Calanques se situe dans une zone de criques rocheuses en mer Méditerranée. Créé en 2012, il est le premier parc national périurbain d’Europe à la fois terrestre et marin. Évidemment, les responsables se réjouissent d’une telle découverte dans ce parc. Selon ces derniers, la zone est très fréquentée, mais réserve encore parfois des surprises.

En tout cas, les chercheurs sont également satisfaits. En effet, la découverte vient compléter le savoir concernant l’ordre taxonomique des Thermosbaenacés. Il s’agit d’un groupe d’espèces encore mal connu de la science. Ces espèces évoluent en effet dans des eaux souterraines dont l’accès est difficile. Aujourd’hui, ce taxon compte seulement 37 espèces dans le monde et la dernière est la seule découverte en France.

Désormais, Pierre Chevaldonné s’intéresse à un genre de puce de mer. Celle-ci pourrait d’ailleurs bien être un des prédateurs du crustacé récemment découvert.