in

Un nouveau cratère spectaculaire découvert sur Mars

Un nouveau cratère découvert sur Mars. Crédits : Nasa, JPL, University of Arizona]

Un nouveau nouveau cratère haut en couleur a récemment été détecté sur la planète rouge par le Mars Reconnaissance Orbiter de la NASA.

Le MRO (Mars Reconnaissance Orbiter) est un dur à cuire qui ne lésine pas sur les heures sup’. Lancée le 12 août 2005, et insérée en orbite martienne le 10 mars 2006, la sonde ne devait rester que deux ans sur place. Treize ans plus tard, elle nous émerveille toujours autant. En témoigne ce nouveau cliché, récemment partagé par la NASA.

Un cratère (coloré) de 16 mètres de large

L’orbiteur a photographié ce nouveau cratère le 17 avril dernier, à une altitude de 255 kilomètres. La structure – qualifiée “d’œuvre d’art” par la NASA – est située dans la région de Valles Marineris, près de l’équateur, et semble s’être formée entre les mois de septembre 2016 et de février 2019 (la NASA ne pouvant surveiller chaque parcelle martienne 24 h/24, nous n’aurons jamais de date plus précise). La formation mesure environ 16 mètres de diamètre, et aurait été façonnée par l’impact d’une météorite large d’environ 1,5 mètre.

Ce genre d’objets s’écrase très souvent sur la surface martienne, la mince atmosphère de la planète rouge ne permettant pas de les freiner. On comptabilise environ 200 impacts chaque année. En revanche, la très grande majorité de ces objets ne laissent aucune trace visible. D’où l’intérêt de ce nouveau cratère. Selon les chercheurs de l’Université d’Arizona, le ton bleu pourrait ici être de la glace d’eau souterraine exposée au moment de la collision. Notez que si le cratère fait ici 16 mètres de diamètre, la formation très sombre qui l’entoure, créée par l’impact, fait environ 500 mètres de large.

cratère
Photographie du cratère. Les traces de l’impact s’étendent sur environ 500 mètres de diamètre. Crédits : NASA, JPL, University of Arizona

Monsieur Spock ?

Rappelons également que le MRO s’est également récemment illustré en photographiant le logo de “Starfleet” sur la surface martienne. Formée sur Hellas Planitia, un bassin d’impact d’environ 2 200 km de diamètre et 9 500 mètres de profondeur dans l’hémisphère sud de Mars, la structure est en fait le résultat d’un phénomène tout à fait naturel.

Ces structures sont en effet les produits d’éruptions volcaniques ayant eu lieu dans ce bassin il y a plusieurs millions d’années. À l’époque, le vent sculptait des dunes de sable en forme de croissant. En se déversant, les coulées de lave se séparaient, épousant alors la forme de ces dunes. La roche en fusion s’est ensuite refroidie et a durci, mais le vent, lui, a continué de balayer les dunes. Résultat : celles-ci ont disparu, ne laissant que des empreintes entourées de lave.

Source

Articles liés :

Une webcam permet d’apprécier la construction du rover Mars 2020 en direct

Mars : des roches en forme de “pâtes” pourraient témoigner d’une vie passée

Curiosity capture plusieurs passages nuageux sur Mars

Un nouveau cratère spectaculaire découvert sur Mars
noté 5 - 1 vote[s]