in

Un musée américain offre 25 000 dollars de récompense à qui retrouvera les fragments d’une météorite

Une météorite tombée en Russie / Crédits : Capture vidéo Youtube / AgencyNewsTrad

Un musée situé aux États-Unis est prêt à passer à la caisse pour retrouver les fragments d’une météorite. Cette dernière est tombée dans l’État du Missouri tout récemment. Toutefois, une condition a été définie pour toucher le pactole : l’échantillon rapporté doit peser au moins un kilogramme !

Une belle récompense à la clé

Comme l’explique la chaîne KMOV4, basée à Saint-Louis (Missouri, États-Unis), le 12 novembre 2019 (voir reportage en fin d’article), le Maine Mineral and Gem Museum désire absolument retrouver une météorite. En effet, celle-ci a traversé le ciel de Saint-Louis et sa région. Le jour même, le musée en question s’était empressé de manifester son intérêt dans un communiqué promettant une récompense.

Situé à Bethel, dans l’état du Maine, à plusieurs centaines de kilomètres du Missouri, le musée a promis une jolie somme aux personnes rapportant des échantillons de cette météorite. Chaque pièce de plus d’un kilogramme sera en effet récompensée par un chèque de 25 000 dollars ! Bien que différentes images ont été tournées lors de la chute de l’objet, personne ne semble avoir localisé les fragments pour le moment.

tweet météorite missouri
Crédits : David Vergel/Twitter

Un risque de déception

D’après la directrice du musée, le point de chute se situerait à environ 50 km au nord-est de Columbia (Missouri). Ainsi, de nombreuses personnes alléchées par la récompense se sont lancées dans les recherches ! En revanche, il se pourrait bien que tout ce beau monde soit déçu. En effet, il est tout à fait possible qu’aucun fragment de la météorite n’ait survécu à la chute. Il se peut que l’objet ait totalement brûlé ou que ce dernier ait été fragmenté en une multitude de minuscules morceaux, et ce sur une large surface.

Quoi qu’il en soit, il s’agit pour le musée d’une occasion d’enrichir sa collection déjà très fournie. Effectivement, le Maine Mineral and Gem Museum détient les plus imposants débris de la Lune qui se trouvent sur Terre. L’établissement a également en sa possession des fragments de l’astéroïde Vesta découvert en 1807.

Parfois, le pactole peut se trouver sous notre nez sans que l’on s’en aperçoive. Citons l’exemple de cet Américain ayant calé une porte avec une pierre de 10 kg pendant trois décennies. Il s’agissait en fait d’une météorite rare dont la valeur a été estimée à environ 100 000 dollars. Plus récemment, un Australien a longtemps conservé une roche de 17 kg en croyant qu’il s’agissait d’une pépite d’or. En réalité, il était question d’une météorite vieille de 4,6 milliards d’années !

Source

Articles liés :

Une météorite sibérienne révèle un nouveau minerai jamais vu sur Terre

La météorite Hypatia reste une énigme pour la Science

Un morceau de comète retrouvé caché à l’intérieur d’une météorite