in

Un minéral ultra rare découvert en Australie !

Il s'agit seulement de la sixième fois que l'on retrouve de la reidite à l'état naturel sur Terre ! Crédits : Wikipedia

Dans un cratère australien, des chercheurs ont découvert une forme très rare de zircon, une pierre semi-précieuse généralement utilisée en bijouterie. Il s’agit de la « reidite », souvent associée aux impacts de météorites.

Les chercheurs de l’Université Curtin (Australie) ont fait une découverte rarissime, rapportée dans un article scientifique publié dans la revue Geology le 27 septembre 2018. En effet, les chercheurs ont trouvé de la reidite dans le cratère de Woodleigh, situé dans l’ouest du pays (Australie-Occidentale) et enseveli sous 600 mètres de roches et de sable.

Alors que l’on sait seulement depuis 1997 qu’il est question d’un cratère météoritique, il aura fallu attendre plus d’une vingtaine d’années supplémentaires pour y trouver de la reidite. Il s’agit d’un minéral très rare qui se forme à partir du zircon (ZrSiO4) lorsque ce dernier est soumis à de fortes pressions – 30 GPa (gigapascals) – et à des températures très élevées. La reidite est un polymorphe du zircon, ce qui signifie que celle-ci a une composition chimique identique au zircon, mais une structure cristalline différente.

Pas moins de 10 fois plus dense que le zircon (5,2 g/cm3), la reidite a été très rarement découverte sur Terre à l’état naturel. Selon Aaron Cavosie, principal meneur de l’étude, « la totalité de la reidite formée dans l’histoire géologique tiendrait sous un ongle ». Il faut également savoir que ce minéral a été découvert après analyse des carottes de roches prélevées dans l’anneau central du cratère de Woodleigh.

Cette découverte pourrait permettre d’en savoir plus sur le phénomène méconnu de soulèvement central – lors de l’impact de la météorite. Il se pourrait également que le diamètre du cratère soit supérieur à 100 km, c’est-à-dire plus que ce l’on pensait, et ce en raison d’une puissance sous-estimée de l’impact. Dans le cas où cette valeur serait confirmée, le cratère de Woodleigh deviendrait le plus grand d’Australie et un des plus imposants au monde. Il serait alors à placer dans la même catégorie que le cratère de Chicxulub (Mexique), auquel on associe la disparition des dinosaures !

Sources : ABC NewsFutura Sciences

Articles liés :

La météorite Hypatia reste une énigme pour la Science

Une météorite sibérienne révèle un nouveau minerai jamais vu sur Terre

Il calait sa porte avec une grosse pierre depuis 30 ans, c’était une météorite à 100 000 dollars