in

Un maillot de bain intelligent pour aider à nager plus rapidement !

nageur
Crédits : capture YouTube / SpeedoInternational

De plus en plus, les tenues des nageurs professionnels ressemblent davantage à des combinaisons de super-héros qu’à de simples maillots de bain. Le fabricant australien Speedo a récemment dévoilé un maillot de bain intelligent. L’objectif de cette innovation est simple : faire avancer les nageurs plus vite.

Impression 3D pour un maillot sur mesure

Dans une vidéo du 15 juin 2021 (voir en fin d’article), Speedo a présenté le maillot de bain Fastskin 4.0 élaboré par son équipe de recherche et développement AquaLab. Il s’agit en réalité d’un concept que le fabricant devrait finaliser à l’horizon 2040. Rappelons au passage que la ligne Fastskin a été créée par la marque il y a une vingtaine d’années. Montrer les technologies à l’œuvre dans la fabrication des futurs maillots de bain, voici l’un des objectifs de Speedo. Le FastSkin 4.0 est une combinaison provenant de l’impression 3D, cette technologie intervenant après un scan complet du compétiteur qui la portera. Il s’agit donc d’un maillot de bain entièrement fait sur mesure, épousant chaque muscle au micromètre près.

Comme l’explique le média spécialisé SwimSwam, Speedo a également communiqué sur la présence d’une fonction – l’Adapative Smart Lock Seal – dont le but est de permettre une fermeture/ouverture facile du maillot. Il est question de modifier l’intensité de compression du tissu au niveau des poignets, des hanches et du cou. Citons également le recours à une technologie nommée Shark Skin 4.0 Boosters, relative à un design et des textures s’inspirant de la peau des requins. Le but ? Faciliter l’écoulement de l’eau du maillot et permettre un meilleur effet de propulsion de chaque geste du nageur.

maillot de bain Speedo
Crédits : capture YouTube/
SpeedoInternational

Un véritable concentré de technologie

Les Dynamic Flow Zones, c’est-à-dire les zones du maillot recouvrant les parties du corps les plus épaisses intégreront une matière reproduisant la texture d’un ventre de baleine. Selon Speedo, il est ici question d’optimiser le déplacement du nageur dans l’eau. Citons également la présence d’un composant prenant le nom de Core Reactor. Celui-ci aura vocation à ajuster la flottabilité de la combinaison dans son ensemble, et ce en fonction de la position de l’athlète dans l’eau. Un exosquelette sera aussi de la partie, permettant d’accompagner les mouvements du nageur de manière optimale.

Côté technologique toujours, Speedo promet des micro-capteurs et une IA de coaching en temps réel dont l’énergie cinétique assurera le fonctionnement durant l’effort. Les micro-captreurs en question serviront à mesurer diverses caractéristiques du nageur avant que celui-ci ne se jette à l’eau. Citons par exemple la saturation en oxygène et le degré d’hydratation  Ces capteurs devraient aussi étudier les postures ainsi que le rythme de nage afin de faire des recommandations au moyen de stimulations haptiques. L’aspect écologique est aussi présent, puisqu’il est question de fabriquer le tissu dans une matière produite par des bactéries génétiquement modifiées. L’intérêt est ici d’obtenir une meilleure réparabilité de la combinaison ainsi qu’une biodégradabilité évaluée à 80 %.

Selon Speedo, le maillot FastSkin 4.0 pourrait permettre d’augmenter les temps des courses de 4 %, ce qui semble énorme dans un sport où une petite seconde peut tout changer. De plus, le fabricant cible déjà différents records de nage mais une question demeure. Les organisateurs de compétitions autoriseront-ils cette combinaison ? Évidemment, rien n’est certain.