in

Un lien établi entre les produits laitiers et le cancer de la prostate

Crédits : Pixabay

Et si boire du lait et manger du fromage pouvait favoriser l’apparition du cancer de la prostate ? C’est ce que suggère une étude américaine publiée récemment. Pourtant, les produits laitiers sont la principale source de calcium dans les pays occidentaux. Toutefois, ces pays ont les plus forts taux de cancer de la prostate.

Le cancer de la prostate

Selon la Fondation ARC pour la recherche sur le cancer, le cancer de la prostate est une tumeur qui évolue lentement. Ainsi durant des années, il y a peu ou pas de manifestations cliniques. Toutefois à un stade plus avancé, des symptômes apparaissent : fréquence en hausse des envies d’uriner, faible volume et rétention des urines pouvant causer une infection.

Il faut savoir que le cancer de la prostate représente près de 26 % des cancers masculins, c’est-à-dire le plus fréquent chez l’homme. Par ailleurs, celui-ci apparaît à raison de 66 % chez les hommes âges de 65 ans et plus.

Produits laitiers et cancer

Des études antérieures avaient démontré que les produits laitiers représentaient la première source de calcium dans les pays occidentaux. Toutefois, c’est aussi dans ces régions que les taux de cancer de la prostate sont les plus élevés. En Asie où l’on consomme peu de produits laitiers, le cancer de la prostate est au contraire assez peu présent.

Dans une publication du Journal of the American Osteopathic Association mise en ligne le 21 octobre 2019, les chercheurs de la clinique Mayo (États-Unis) disent avoir passé en revue 47 études sur le sujet. Or, ces études rassemblaient pas moins d’un million de volontaires. Selon les résultats, le lien de cause à effet existe : les produits laitiers sont à l’origine d’un risque plus élevé de cancer de la prostate.

fromage
Le fromage et autres produits laitiers favorisent l’apparition du cancer de la prostate
Crédits : Pixabay

Comment expliquer ce phénomène ?

Diverses hypothèses existent afin d’expliquer pourquoi les produits laitiers sont un risque pour la prostate. Citons les apports en calcium, qui pourrait annuler la conversion de la vitamine D 25 (OH) en un métabolite important. Ce dernier prévient la multiplication des cellules du cancer de la prostate. Par ailleurs, les produits laitiers seraient source d’œstrogènes, des hormones femelles dont un lien existe avec ce type de cancer.

Il y a également la question du facteur de croissance IGF-1. Une forte consommation de produits laitiers augmente la présence de ce facteur dont le but est de stimuler le développement des tissus. Or, si nous avons bien besoin de celui-ci, des niveaux trop élevés (ou trop bas) peuvent représenter un problème.

Il faut également savoir que les chercheurs de la clinique Mayo estiment qu’une alimentation végétale peut contribuer à réduire le risque. En revanche, ils n’ont pas fait d’association entre une augmentation des risques et la consommation d’autres produits d’origine animale tels que la viande.

Articles liés :

Un nouveau traitement (très) prometteur pour lutter contre le cancer de la prostate

Aux États-Unis, le taux de mortalité par cancer atteint son plus bas niveau en 25 ans

Manger du fromage dès le plus jeune âge renforce le système immunitaire