in

Un laser intelligent pour identifier les individus en fonction des battements de leur cœur

Crédit image : maladies-cardio-vasculaires.fr

Le département de la Défense des États-Unis est à l’origine d’une innovation qui pourrait faire froid dans le dos. En effet, il est question d’un laser capable d’identifier les personnes à distance grâce aux battements de leur cœur !

Un rythme cardiaque propre à chacun d’entre-nous

La Sécurité intérieure des États-Unis a récemment déclaré vouloir doter 97% des aéroports du pays de la reconnaissance faciale. Selon une publication dans la MIT Technology Review le 27 juin 2019, le Pentagone (QG du département de la Défense) aurait mis au point une autre manière d’identifier les citoyens.

Il est question d’un laser intelligent prenant en compte le rythme cardiaque des individus. Ce dernier se base sur le fait que chaque humain a un rythme cardiaque – ou plutôt une “signature cardiaque” propre, pouvant permettre de procéder à une identification. Plus précisément, ce même laser est capable d’analyser les mouvements à la surface de la peau générés par les battements du cœur ! Selon le MIT, cette caractéristique de notre corps ne pourrait pas être modifiée délibérément, contrairement aux traits d’un visage ou à la nature d’une empreinte digitale.

Le Pentagone a mis au point un laser capable d’identifier les personnes en analysant leur rythme cardiaque !
Crédits : MIT

Un laser pas encore prêt

Si le laser en question est pour l’instant capable de déterminer avec précision la fréquence cardiaque à travers des vêtements légers (t-shirt ou chemise), celui-ci est encore inefficace concernant les vêtements plus épais. Par ailleurs, la cible doit se trouver immobile au moment de son identification.

Mis à part ces contraintes sur lesquelles les chercheurs planchent actuellement, la précision du laser est quasiment chirurgicale (95 %). Il suffit d’ailleurs de seulement 30 secondes pour obtenir assez d’informations et ainsi identifier un individu. De plus, la portée du laser est de 200 mètres, mais selon les chercheurs, il s’agit d’une distance pouvant être allongée à l’avenir.

Le MIT estime également que cette technologie pourrait servir aux forces armées présentes à l’étranger. Il pourrait par exemple s’agir – dans le but d’une identification future –  d’alimenter une base de données concernant de nouveaux suspects dont le visage et le nom restent inconnus. Des applications civiles pourraient également voir le jour, notamment dans les hôpitaux. En effet, des médecins pourraient surveiller leurs patients sans avoir à les connecter à une machine ou encore procéder à la recherche d’affections.

Sources : EngadgetSiècle Digital

Articles liés :

Il est désormais possible de guérir une blessure grâce à un laser !

La police chinoise utilisera bientôt des lasers capables de détruire une cible à 1km de distance !

Des étudiants ont participé malgré eux à des recherches sur la reconnaissance faciale !

Notez cet article