in

Un jour, les éclipses totales de Soleil disparaîtront pour toujours

Crédits : Pixabay

Il arrive que la Lune, passant entre le Soleil et la Terre, éclipse totalement la lumière de notre étoile, les tailles apparentes de ces deux corps étant quasiment identiques depuis notre planète. Mais un beau jour notre satellite, qui nous échappe, sera trop éloigné de la Terre pour nous proposer de tels spectacles.

Il y a environ quatre milliards d’années, notre planète encore toute jeune était beaucoup plus “dynamique”, tournant sur elle-même plus rapidement. Une journée, à l’époque, durait entre six et huit heures. C’est n’est qu’au moment où la Lune s’est formée que notre planète a commencé à ralentir, à cause des forces de marées. On note aujourd’hui que sur une période de cent ans, il faut environ 1,8 milliseconde supplémentaire à la Terre pour terminer sa rotation quotidienne.

Il y a environ 400 millions d’années, bien avant l’avènement des dinosaures, une journée durait en moyenne 22 heures. Aujourd’hui, une journée (donc une rotation complète de la Terre sur elle-même) dure quasiment 24 heures. Et dans environ 4 millions d’années, nous n’aurons même plus besoin d’années bissextiles, puisqu’une année comprendra exactement 365 jours.

La Lune nous échappe

Mais la nature a des règles, qu’elle suit quoiqu’il arrive. Ici en l’occurrence, c’est la loi de la conservation du moment cinétique. Ainsi nous savons que si la rotation de la Terre ralentit, il faut qu’il se passe quelque chose d’autre pour compenser. Dans cette configuration, la Lune s’enroule alors de plus en plus loin de la Terre (environ 3 centimètres par an). Et forcément, plus la Lune s’éloigne, plus sa taille angulaire est petite. C’est pourquoi, dans quelques millions d’années, notre satellite apparaîtra plus petit dans le ciel nocturne.

Les configurations célestes permettant alors autrefois des éclipses solaires ne proposeront plus que des éclipses annulaires, la taille de la Lune nous apparaissant insuffisante pour bloquer l’ensemble de la lumière solaire. Mais vous ne serez plus là pour le constater. Selon les chercheurs, la dernière éclipse solaire totale devrait avoir lieu dans 650 millions d’années environ.

Un jour, il n’y aura plus d’éclipses solaires. Crédits : Pixabay

Les prochains rendez-vous

En attendant, une éclipse totale pourra être observée le 14 décembre 2020 depuis l’Amérique latine, ou encore le 4 décembre 2021 depuis l’Antarctique. Pour la France, il faudra attendre le 3 septembre 2081, puis le 29 septembre 2090. Vous pourrez en revanche vous consoler avec des éclipses partielles les 10 juin 2021, 25 octobre 2022, 29 mars 2025 et 12 août 2026. Des éclipses annulaires sont également prévues. Dans ce cas, l’alignement sera direct, mais la taille apparente de la Lune sera inférieure à celle du Soleil en raison de l’allongement de son ellipse. Ce sera le 5 novembre 2059 et le 27 février 2082.

Articles liés :

Étoile de Tabby : et si la responsable était une lune vagabonde ?

Les abeilles se “taisent” pendant les éclipses totales de Soleil

Voici à quoi ressemblent des éclipses solaires vues depuis la planète Mars