in ,

Un jeu de réalité virtuelle créé pour étudier la prédation !

Crédits : Jean-Marc Pascolo / Wikipédia

Une application de réalité virtuelle (VR) propose d’entrer dans la peau d’un prédateur en pleine action. Au-delà de l’aspect ludique évident, l’objectif est d’étudier la façon de bouger des proies en fuite face à leurs prédateurs.

Incarnez un reptile !

Disponible gratuitement sur la plateforme Steam depuis le 5 novembre 2019, le jeu de réalité virtuelle FlyCatcher pourrait en surprendre plus d’un. L’utilisateur peut choisir d’incarner un caméléon, une salamandre ou une grenouille affamée dont l’objectif est d’attraper un maximum de mouches et établir le meilleur score possible. Pour ce faire, il incombe de suivre les proies avec sa tête et d’utiliser la langue extensible de l’animal.

Mise au point par des chercheurs de l’Université de Lincoln (Royaume-Uni), l’application FlyCatcher se veut ludique mais a surtout un but scientifique. En effet, il s’agit d’étudier la manière dont les groupes de mouches – dont la taille peut varier – se déplacent en tentant d’échapper aux reptiles. En réalité, il s’agit surtout d’évaluer les difficultés rencontrées par les prédateurs qui passent à l’attaque.

« En téléchargeant et en jouant au jeu, les participants nous aideront à mieux comprendre la dynamique de la biologie prédateur-proie, en particulier les processus impliqués dans les rencontres physiques réelles entre prédateur et proie » a déclaré Graham Richardson, principal meneur du projet.

langue chasse prédateur reptile VR
A l’aide d’un contrôleur VR, l’utilisateur doit utiliser la langue de l’animal pour attraper un maximum de mouches.
Crédits : Graham Richardson / Steam

Faire avance l’IA et la robotique ?

Selon les chercheurs, le but premier est de mieux comprendre les systèmes biologiques naturels. Toutefois, ces recherches devraient aller plus loin et la question concernant les applications potentielles se pose. Néanmoins, pour l’instant, même les meneurs de l’étude ne savent pas encore jusqu’où peuvent aller ces recherches. Sera t-il question de biomimétisme dans le but de mettre au point de nouveaux robots boostés à l’intelligence artificielle (IA) ? Ceci est tout à fait possible puisqu’au niveau de l’application FlyCatcher, les scientifiques désirent expérimenter des stratégies de déplacement pouvant permettre aux mouches d’augmenter leurs chances de fuite !

Il y a quelques mois, nous évoquions une application VR permettant d’incarner une araignée, une chauve-souris ou encore un tigre. Les chercheurs allemands à l’origine du projet avaient pour objectif de tromper le cerveau humain. En effet, il s’agissait de convaincre l’utilisateur qu’il incarnait un corps non-humain !

Source

Articles liés :

The Wild Immersion, une expérience de réalité virtuelle inoubliable pour voir la vie sauvage sous un nouvel angle !

Un safari américain fait tester la réalité virtuelle à un singe !

Et si vous embarquiez votre chat dans la réalité virtuelle ?!