in

Un institut belge affirme avoir découvert un anticorps pouvant neutraliser le coronavirus !

Crédits : NIAID / Flickr

Alors que la pandémie de Covid-19 continue de gagner du terrain, un institut situé en Belgique a communiqué une information importante. En effet, des chercheurs disent avoir découvert un anticorps capable de neutraliser le coronavirus. Toutefois, des recherches complémentaires sont nécessaires afin de confirmer les résultats.

L’arrivée possible d’un médicament antiviral

Avec 1 058 cas confirmés pour 10 décès, la Belgique est loin d’être le pays le plus impacté par la pandémie de coronavirus. Toutefois, cela n’empêche pas la mobilisation des chercheurs belges dont l’objectif est de trouver un moyen efficace de lutter contre la maladie. Selon un article publié par la chaîne RTBF le 16 mars 2020, l’Institut flamand de recherche en biotechnologie (VIB) a annoncé la découverte d’un anticorps capable de neutraliser le coronavirus.

Cet anticorps est capable de neutraliser une variante de laboratoire du coronavirus. Les chercheurs ont expliqué qu’il pourrait empêcher ce dernier d’infecter les cellules humaines. Il s’agit donc d’une avancée importante ouvrant vraisemblablement la voie vers l’élaboration d’un médicament antiviral capable de venir à bout du Covid-19.

coronavirus test
Crédits :Samara Heisz / iStock

Une solution immédiate contre le coronavirus

Contrairement aux vaccins, l’anticorps offre une protection immédiate. Bien qu’il s’agisse d’une protection de courte durée, l’avantage principal est d’éviter aux patients de produire leurs propres anticorps. De plus, il pourrait permettre de protéger les personnels de santé situés en première ligne dans la lutte contre le coronavirus. Or, ils pourraient donc eux aussi bénéficier de cette protection immédiate. L’institut belge a affirmé mener actuellement des tests complémentaires afin de confirmer les premiers résultats. Par ailleurs, une phase de test préclinique est en cours de préparation.

L’espoir est donc permis concernant un nouveau traitement qui viendrait soulager une lutte contre le coronavirus mettant déjà à mal les services de santé. De plus, les espoirs concernant les éventuels vaccins à venir sont vains puisqu’il est question d’une attente de plusieurs mois.

Désormais considérée comme le nouvel épicentre de la pandémie, l’Europe compte plusieurs pays en grande difficulté tels que l’Italie, l’Espagne, la France ou encore l’Allemagne. Toutefois, une telle découverte pourrait évidemment servir au reste du monde. Le dernier bilan à l’échelle mondiale fait état d’environ 185 000 cas confirmés pour plus de 7 300 décès, dont plus de 2 000 rien qu’en Italie.

Source

Articles liés :

Une étude annonce que le coronavirus peut “voyager” plus loin que prévu… avant d’être dépubliée

Confinement total : les Français seront-ils assez disciplinés ?

Voici l’attestation de déplacement obligatoire si l’on doit sortir de chez soi durant le confinement