in ,

Un implant cérébral pour booster la mémoire de plus de 35 % !

Crédits : Max Pixel

Un programme débuté l’an dernier aux États-Unis porte sur un dispositif destiné à soigner les personnes souffrant de lésions cérébrales. Or, il s’agit de recherches devant permettre la création d’une puce destinée à améliorer la mémoire de ce genre de patients, en particulier des militaires.

Un projet sur cinq ans

Selon un article publié par BNN Bloomberg le 10 juin 2019, la DARPA (Defense Advanced Research Projects Agency) conduit une étude sur les implants cérébraux. Les premiers résultats parus dans le Journal of Neural Engineering en mars 2018 semblaient déjà encourageants. Il s’agissait de la première étape de ce projet à 77 millions de dollars, pour lequel la DARPA collabore avec la société médicale Medtronic Plc et l’Université d’État de Pennsylvanie.

L’objectif ? Faire en sorte que les personnes souffrant de lésions cérébrales traumatiques retrouvent – au moins en partie – leurs capacités naturelles de génération de mémoire. En pratique, il est question d’un implant cérébral capable de se connecter au cortex temporal gauche. Son rôle est de surveiller l’activité électrique du cerveau et de prévoir la création durable d’une mémoire.

«Tout comme les météorologistes prédisent la météo en mettant dans l’environnement des capteurs qui mesurent l’humidité, la vitesse du vent et la température, nous mettons des capteurs dans le cerveau et mesurons les signaux électriques», a expliqué le psychologue Michael Kahana, principal meneur des recherches.

Crédits : Flickr / Tim Sheerman-Chase

Booster la mémoire

Deux études ont déjà eu lieu au niveau de ce programme. La première avait témoigné d’une augmentation constante de la mémoire de 15 à 18 %. Quant à la seconde (la méthode avait été améliorée), elle affichait une amélioration pouvant aller jusqu’à 37% dans certains cas ! Concernant les questions tests, celles-ci concernaient la mémoire à court terme, par exemple se rappeler où les clés ont été posées, ou encore l’endroit où la voiture a été garée.

Il faut savoir que les tests menés jusqu’à aujourd’hui concernaient seulement des patients épileptiques dont le cerveau est déjà équipé d’électrodes. Le fait est que le dispositif mis au point par les chercheurs est effectivement trop imposant pour être implanté. Une des prochaines étapes consistera donc à le miniaturiser, mais également à obtenir les autorisations nécessaires aux États-Unis. En effet, la DARPA désire faire en sorte que ces recherches permettent réellement de soigner les militaires souffrant de lésions cérébrales.

Sources : Daily MailPresse Citron

Articles liés :

Ce micro-implant médical est doté d’une technologie de communication sans fil !

Pour voir le monde comme une chauve-souris, il s’est fait implanter un sonar dans les joues !

Après des mois de silence, la société Neuralink refait parler d’elle !

Un implant cérébral pour booster la mémoire de plus de 35 % !
noté 4 - 2 vote[s]