in ,

Un habitat 100 % écologique obtenu à l’aide d’un système d’impression 3D modulaire

impression 3D maison italie
Crédits : capture YouTube / 3D WASP

En Italie, un cabinet d’architecture et une société d’impression 3D se sont associés dans le cadre d’un projet dont l’objectif est de construire un habitat écologique à l’aide de matériaux naturels et recyclables. Un prototype a déjà fait son apparition et son inauguration devrait se faire très prochainement.

Associer matériaux écologiques et impression 3D

En 2019, le cabinet Mario Cucinella Architects et la société World’s Advanced Saving Project (WASP) débutaient leur collaboration. Comme l’explique le site spécialisé Inexhibit dans un article du 23 janvier 2021, l’objectif était de développer une maison portant le nom de TECLA. Or, la mise au point d’un prototype est en cours comme l’atteste la vidéo en fin d’article. L’inauguration se fera au printemps 2021 à Ravenne (Italie).

La maison TECLA se distingue sur deux points, à savoir son procédé de fabrication, l’impression 3D, et l’utilisation de matériaux recyclables et réutilisables. Il est ici question de terre crue, une terre ayant subi très peu de modifications. Ce matériau, que les hommes utilisent depuis très longtemps en matière de construction, revient effectivement à la mode avec de sérieux arguments écologiques.

impression 3D maison italie 2
Crédits : capture YouTube / 3D WASP

Un système d’impression très performant

Selon le fondateur de WASP Massimo Moretti, il est désormais possible de construire une maison TECLA en « un simple clic ». Et pourtant, la construction du prototype n’est pas de tout repos. La société WASP utilise sa dernière machine à la pointe de la technologie : la Crane WASP, son surnom étant « The Infinity 3D printer ». Comme son nom l’indique, il s’agit d’un système d’impression 3D modulaire capable de construire à l’infini. Son module de base dispose d’un volume d’impression de 6,60 m de diamètre sur 3 m de hauteur. Par ailleurs, son caractère modulable donne la possibilité d’y ajouter des bras robotisés afin d’améliorer les performances.

Habituellement, les imprimantes 3D de construction couvrent l’intégralité de la zone impliquée dans la construction. Dans le cas du système de WASP, il ne s’agit pas d’une nécessité. Selon Massimo Moretti, les imprimantes peuvent subir reconfiguration. Elles peuvent également avancer avec une attitude générative en fonction de la croissance et de la forme de la construction. De plus, en couplant plusieurs Crane WASP, il est possible de couvrir une immense zone de construction.

De plus, ces imprimantes ont simplement besoin d’être supervisées durant les opérations. Les opérateurs sur place ont juste à procéder à quelques réglages avant de lancer le processus. Voici la démonstration de cette étonnante innovation à l’œuvre dans le cas du prototype de WASP :