in

Un gros morceau de la navette Challenger retrouvé au fond de l’océan

navette spatiale Challenger
Crédit : NASA

L’un des plus gros morceaux de la navette spatiale Challenger a récemment été découvert au large de la Floride par une équipe à la recherche d’un avion abattu pendant la Seconde Guerre mondiale. La NASA a confirmé qu’il s’agissait bien d’un reste du vaisseau, reconnaissant l’une des tuiles de protection (bouclier thermique).

La découverte a été faite par hasard en mars 2022 dans les eaux au large de la Space Coast de la Floride, au nord-ouest du Triangle des Bermudes, par une équipe de tournage de la nouvelle série de The History Channel : « The Bermuda Triangle: Into Cursed Waters ». Initialement, les plongeurs enquêtaient sur l’épave d’un avion de sauvetage PBM Martin Mariner. Ce dernier avait mystérieusement disparu le 5 décembre 1945 alors qu’il recherchait cinq bombardiers torpilleurs de l’US Navy.

Ce morceau de navette mesure environ 4,5 sur 4,5 mètres. Cependant, il semble s’enfoncer plus profondément dans le sable, de sorte que sa taille réelle est difficile à déterminer. Après examen des images fournies par l’équipe, la NASA a confirmé qu’il s’agissait d’une section de Challenger.

« Cette découverte nous donne l’occasion de nous arrêter une fois de plus, de relever l’héritage des sept pionniers que nous avons perdus et de réfléchir à la façon dont cette tragédie nous a changés« , a déclaré l’administrateur de la NASA, Bill Nelson. « Pour des millions de personnes, moi y compris, le 28 janvier 1986, c’est toujours comme si c’était hier« .

challenger
D’après les mesures effectuée, ce morceau de la navette spatiale Challenger est l’un des plus grands jamais découverts au fond de l’océan Atlantique. Crédit : The History Channel

D’importants efforts de recherche

Challenger avait explosé 73 secondes après son décollage le 28 janvier 1986 après la défaillance des joints de l’un des deux propulseurs à fusée solide. L’incident aura coûté la vie à tous les membres d’équipage – le commandant Francis « Dick » Scobee, le pilote Mike Smith, les spécialistes de mission Ron McNair, Ellison Onizuka et Judy Resnik, le spécialiste de la charge utile Greg Jarvis et l’enseignante Christa McAuliffe.

Un important effort de recherche avait été organisé suite à l’explosion. L’opération avait impliqué des milliers de personnes, seize navires de surface, un sous-marin à propulsion nucléaire et plusieurs submersibles inspectant plus de 1 600 kilomètres carrés de fond océanique.

Après sept mois d’efforts, la NASA avait pu récupérer 167 pièces de la navette. Ces débris représentaient 47 % de l’orbiteur Challenger, 33 % du réservoir externe, 50 % des deux propulseurs à poudre solide et quelques morceaux des trois charges utiles de la mission (un étage supérieur inertiel, un satellite et un outil pour observer la comète de Halley).

Tous ces débris de la navette avaient ensuite été placés dans deux silos de Cap Canaveral, qui abritaient jadis les missiles Minuteman. Certains ont depuis été exposés au public. Au cours des années suivantes, quelques pièces supplémentaires ont été retrouvées sur les plages de Floride, mais il en manque encore.

challenger
Les membres d’équipage Christa McAuliffe, Greg Jarvis, Judy Resnik, Dick Scobee, Ronald McNair, Mike Smith et Ellison Onizuka. Crédit : NASA

Notez que tous les débris de la navette Challenger restent la propriété du gouvernement américain. Pour l’heure, ce nouveau débris est encore sous l’eau. En attendant, le premier épisode de la série en six parties, dont la première est prévue le 22 novembre, relatera cette nouvelle découverte.