in

Un gène commun avec le pinson pourrait expliquer les formes diverses des visages humains

Crédits : Oldiefan / Pixabay

Une récente étude nous apprend que le génome d’une espèce de pinson connue sous le nom de « Pinson de Darwin » contient un gène responsable de la variété des formes de becs chez cette espèce. Ce gène, nous en sommes également porteurs et il pourrait être responsable des différentes formes de visages chez les humains.

Le pinson de Darwin, ou de son vrai nom, le géospize à bec moyen est une espèce de pinson chez qui la forme du bec est différente selon les individus. Selon une étude récente publiée dans la revue Nature, ces variations sont dues à un gène, le gène ALX1 qui détermine la forme du bec. Ce sont les différentes versions de ce gène existant dans le génome de ces oiseaux qui sont à l’origine de ces différences.

Ce qui est étonnant, c’est que nous sommes également porteurs du gène ALX1. Chez l’homme, lorsque ce gène mute, il est responsable d’une anomalie génétique, la dysplasie fronto-nasale, qui provoque des anomalies qui concernent les yeux, le front et le nez, des éléments du visage donc.

Les auteurs de cette étude suédoise posent donc l’hypothèse que ce gène, avec des variations moins fortes que dans des cas de dysplasie fronto-nasale, pourrait être responsable des variations qu’il existe entre les visages humains.

Avatar

Rédigé par David Louvet-Rossi