in ,

Un gel contraceptif masculin bientôt en phase de test !

Crédits : iStock

Alors que les dispositifs de contraception sont très souvent pensés à destination des femmes, les États-Unis s’apprêtent à tester un gel contraceptif pour les hommes. Il s’agira tout simplement du premier essai à grande échelle d’un contraceptif de ce type !

Un gel à appliquer tous les jours

Mis au point par des chercheurs de l’École de Médecine de l’Université de Washington (États-Unis), le gel contraceptif masculin baptisé NES/T est enfin prêt à être testé après un développement ayant duré une décennie, selon un communiqué des National Institutes of Health (NIH) publié le 28 novembre 2018.

Le gel en question contient de la progestine, une hormone sexuelle femelle généralement sécrétée après l’ovulation, lors de la seconde moitié du cycle menstruel et pendant la grossesse. Or, il faut savoir que cette hormone est capable de bloquer la sécrétion de testostérone – causant une baisse drastique de la production de spermatozoïdes. En revanche, les chercheurs ont indiqué avoir ajouté un peu de testostérone dans le gel pour éviter la baisse de libido.

Par ailleurs, le gel NES/T est à appliquer chaque jour, non pas sur les parties intimes, mais au niveau du dos et des épaules. Le but est d’arriver à un niveau très bas ou inexistant de la production de spermatozoïdes durant 72 heures. L’avantage principal mis en avant ? Le gel peut être oublié un ou deux jours sans conséquence, ce qui n’est pas le cas des pilules contraceptives féminines.

Comme la pilule, le gel NES/T a été pensé pour une application quotidienne
Crédits : Flickr/Sarah C

Une première phase de test à grande échelle

En 2012, une étude avait déjà été pratiquée durant 6 mois. Mais les chercheurs américains désirent désormais pratiquer un test à bien plus grande échelle et sur une période plus étendue – du jamais vu pour ce type de contraceptif. Ainsi, un appel a été lancé pour le recrutement de 420 couples (limité aux États-Unis pour le moment) qui devront utiliser le gel NES/T tous les jours durant une année complète.

Par ailleurs, comme l’indique Digital Trends, l’étude sera plus tard étendue à des pays comme l’Italie, le Royaume-Uni, la Suède, le Kenya ou encore le Chili. Les résultats de cette importante étude devraient être publiés en 2022, et nous en saurons alors davantage sur une éventuelle commercialisation du produit.

Source

Articles liés :

Pilule : Une nouvelle contraception masculine découverte par hasard au Japon !

Des chercheurs font une découverte inattendue sur la contraception masculine en enquêtant sur la leucémie

Contraception : quand les femmes abandonnent la pilule en faveur d’une application mobile