in

Un français récompensé au Prix Nobel de physique

Prix Nobel physique 2018
Crédits : Niklas Elmehed / via le compte Twitter The Nobel Prize

La semaine des prix Nobel se poursuit après l’annonce, hier, du prix de médecine. Ont été honorés l’Américain James P. Allison et le Japonais Tasuku Honjo pour leurs travaux sur l’immunothérapie. Il s’agit d’une technique permettant le réveil du système immunitaire face à l’attaque de cellules cancéreuses. Aujourd’hui, place à la physique.

Trois Américains – Rainer Weiss, Barry C. Barish et Kip Thorne – avaient été à l’honneur en 2017 pour avoir validé l’existence d’ondes gravitationnelles créées par les trous noirs, une prédiction faite par Einstein il y a un siècle. L’astrophysique gravitationnelle permet aujourd’hui de mieux appréhender notre Univers en « captant » les ondes générées par les collisions d’objets massifs, tels que les trous noirs ou les étoiles à neutrons. Peut-être, un jour, pourrons-nous capter les ondes générées par le Big Bang ? Cette année ont été récompensés l’Américain Arthur Ashkin, le Français Gérard Mourou et la Canadienne Donna Strickland pour leurs travaux sur la physique laser.

Une véritable révolution dans le domaine de l’optique est en train de s’opérer grâce à la physique laser. Les applications sont nombreuses : des objets extrêmement petits et des processus incroyablement rapides normalement invisibles sont, grâce aux travaux de ces trois chercheurs, désormais visibles. Une instrumentation nouvelle qui permettra des recherches inaccessibles jusqu’à ce jour, tant dans le domaine industriel que médical. Notons qu’une moitié du prix est réservée à Arthur Ashkin « pour les pinces optiques et leur application aux systèmes biologiques ». L’autre moitié se partage entre Gérard Mourou et Donna Strickland « pour leur méthode de génération d’impulsions optiques ultra-courtes et de haute intensité ».

Demain, c’est la chimie qui sera à l’honneur. Le Prix Nobel de la Paix sera remis à Oslo vendredi, et le prix Nobel d’économie lundi prochain. Rappelons qu’il n’y aura pas de prix littéraire cette année, l’Académie suédoise ayant décidé de reporter sa remise en 2019 suite à l’affaire Jean-Claude Arnault, figure majeure du monde culturel suédois. L’homme, accusé de viol en 2011, écopait hier de deux années de prison.

Source

Articles liés : 

Le Prix Nobel de Médecine 2018 récompense la lutte contre le cancer

Le prix Nobel de médecine récompense le décodage de l’horloge biologique

Le Prix Nobel de chimie 2017 récompense la « cryomicroscopie électronique »