in

Deux étudiants découvrent un énorme fossile d’ammonite de 96 kg en Angleterre

Crédits : Wight Coast Fossils/Facebook

Un fossile d’ammonite géant vieux de 115 millions d’années a récemment été découvert par deux étudiants sur l’île de Wight, en Angleterre. Plus de deux heures de travail ont été nécessaires pour l’extraire de la roche.

C’est le genre de trouvaille qu’on ne fait pas tous les jours ! Un énorme fossile d’ammonite pesant un peu plus de 96 kilos et mesurant environ 55 centimètres de diamètre a récemment été découvert à Chale Bay, sur l’île de Wight (sud de l’Angleterre), par les étudiants universitaires Jack Wonfor, 19 ans, et Theo Vickers, 21 ans. Un record pour la région

« En moyenne, les spécimens retrouvés sur l’île mesurent environ 30 cm et pèsent 30-50 kg. (…) Cette ammonite éclipse toutes nos découvertes précédentes », s’enthousiasment les jeunes paléontologues sur le compte Facebook du Wight Coast Fossils. « Il a fallu deux heures de travail acharné pour l’extraire de la roche dans laquelle elle était enfermée. Et huit heures supplémentaires pour la remonter jusqu’au littoral ».

Le fossile a ensuite été soigneusement mis en sécurité dans une caisse avant d’être déplacé le long de la côte par bateau. « Cela faisait près de 115 millions d’années que cet animal avait vu la dernière fois la lumière du jour », poursuivent les deux étudiants.

fossile ammonite
Jack, l’un des deux étudiants, pose avec l’énorme fossile. Crédits : Wight Coast Fossils/facebook

Probablement une femelle

Le spécimen (Tropaeum bowerbanki) évoluait dans la région durant le milieu du Crétacé, il y a environ 115 millions d’années. « À l’époque, une grande partie du sud de l’Angleterre était recouverte d’une mer côtière chaude et peu profonde, abritant des reptiles marins, des requins, des poissons et de nombreuses ammonites », détaillent Jack et Theo.

Selon eux, une ammonite d’aussi grande taille est probablement issue d’un spécimen femelle. « De nombreuses ammonites présentaient un important dimorphisme sexuel, ce que l’on observe chez de nombreux céphalopodes vivants aujourd’hui, peut-on lire. Une théorie est que les femelles étaient plus grosses en raison du besoin de produire des oeufs ».

À son époque, cette ammonite géante évoluait dans les eaux côtières et turbulentes des mers du Bas-Greensand, se nourrissant de plancton et autres petites proies qu’elle saisissait avec ses tentacules. Ces créatures, malgré leur coquille imposante, étaient d’excellentes nageuses, soulignent les deux étudiants.

fossile ammonite
Voici à quoi aurait pu ressembler cette ammonite (Tropaeum bowerbanki) il y a 115 millions d’années. Crédits : Wight Coast Fossils/facebook

Notez que si cette ammonite paraît effectivement très imposante, elle n’est pas la plus grosse jamais découverte. Ce record appartient pour le moment à un fossile de Parapuzosia seppenradensis, retrouvé en 1895 en Allemagne, qui mesure 1,8 mètre de diamètre. Sur cette base, on estime que, de son vivant, l’animal  devait peser plus de 1,5 tonne.