Un foetus retiré du cerveau d’une fillette de un an

embryon humain foetus
Crédits : iStock

Un « fœtus in fœtu intraventriculaire » a été identifié chez une fillette d’un an présentant un retard moteur et un périmètre crânien élargi. Les images montrent que la « masse fétiforme » avait développé des membres supérieurs et même des projections en forme de doigts. Bien que ce cas soit extrêmement rare, ce n’est pas la première fois qu’il est signalé dans la littérature médicale.

L’étude de cas est rapportée dans la revue Neurology par des médecins de l’Université Fudan de Shangai, en Chine. La jeune fille concernée, âgée d’un an, présentait une tête hypertrophiée et des problèmes de motricité. Les tomodensitogrammes de sa tête ont montré que son cerveau était comprimé et qu’il y avait une accumulation de liquide causée par une croissance importante située dans les ventricules.

D’après le rapport, les médecins auraient alors effectué une ablation chirurgicale, révélant un cas rare de « foetus in foetu intraventriculaire ». En d’autres termes, le fœtus du jumeau à naître de l’enfant se trouvait à l’intérieur de son crâne. Les chercheurs décrivent un jumeau « diamniotique monochorionique malformé », qui semblait tout de même avoir développé des membres supérieurs.

Comment expliquer un tel cas ?

Le blastocyste est un embryon à un stade précoce qui se forme environ cinq à sept jours après la fécondation de l’ovule par le spermatozoïde. C’est une boule creuse de cellules qui contient une masse cellulaire interne et une couche externe de cellules. La masse cellulaire interne donne naissance au disque embryonnaire, qui se développe en fœtus, tandis que la couche externe de cellules donne naissance au placenta.

Le blastocyste est une étape importante du développement chez les mammifères, y compris les humains. C’est l’étape à laquelle l’embryon s’implante dans la muqueuse de l’utérus, où il continuera à se développer et à se développer en un fœtus.

Ceci étant dit, le blastocyste peut se diviser en deux durant la première semaine de grossesse, donnant finalement naissance à deux embryons génétiquement identiques (et donc toujours de même sexe). On pense que des cas comme celui-ci se produisent lorsque le blastocyste ne se sépare pas correctement. Résultat : l’un des premiers embryons est enveloppé par l’autre. Enfermé par les cellules qui se multiplient de l’autre jumeau, il ne se développe pas, mais reste « vivant » grâce à l’approvisionnement en sang du jumeau.
foetus cerveau fillette
Crédits : X/Oren Gottfried

On ne sait pas comment la fillette s’est rétablie après l’opération difficile, car le rapport de cas est extrêmement bref et peu détaillé. Nous savons néanmoins que d’autres événements similaires ont été rapportés dans la littérature médicale.

Dans une étude publiée en 1982, des médecins de l’hôpital de Londres avaient à l’époque signalé un fœtus de quatorze centimètres de long chez un enfant de six semaines qui présentait une taille de tête anormale pour son âge. Le fœtus avait également des caractéristiques notables telles que des membres en développement, une tête et un corps. L’enfant s’était finalement très bien rétabli après l’opération.