in

Un concept de ville flottante pour « cultiver les terres perdues » !

Crédits : eVolo 2020 Skyscraper Competition

Le concours d’architecture eVolo 2020 Skyscraper Competition a donné une mention honorable à une équipe étasunienne et leur concept de ville flottante. Destiné aux pays en proie à l’élévation du niveau des océans, ce concept propose de « cultiver » les terres immergées.

Combattre l’élévation du niveau de la mer

Aujourd’hui, de nombreux pays craignent de perdre leur territoire et leur biodiversité en raison de la montée du niveau de la mer. Le concours d’architecture eVolo 2020 Skyscraper Competition a donné une mention honorable a une équipe des États-Unis pour son concept de ville flottante. Ce projet concerne Kiribati, un état insulaire du Pacifique dont le territoire devrait disparaître d’ici une soixantaine d’années. Selon les architectes, la ville flottante en question est une série de gratte-ciels en forme de mur directement dans l’eau. Or, ce concept serait capable de combattre l’élévation du niveau de la mer de trois façons.

Tout d’abord, évoquons la conception de la masse architecturale. Celle-ci prendra en compte l’érosion de la côte et la direction des courants océaniques afin de ralentir la vitesse de ces mêmes courants autour de l’édifice. Grâce à cette méthode, le sable et la boue dans l’eau se déposent sous forme de sédiments afin d’obtenir de nouvelles îles avec le temps.

ville flottante
Crédits : eVolo 2020 Skyscraper Competition
ville flottante 3
Crédits : eVolo 2020 Skyscraper Competition

Obtenir des terres à l’aide des bâtiments

La conception du gratte-ciel fait que la zone terrestre submergée par l’eau de mer fait l’objet d’un déménagement en hauteur. Ces zones contenant de nombreux logements fournissent ainsi un lieu de vie agréable aux habitants, tout en protégeant ces derniers de catastrophes naturelles de type ouragans et inondations. Évoquons également la volonté de bâtir un écosystème vertical. Les architectes estiment que ceci pourrait faire naître une écologisation de la société. Le lieu pourrait également héberger une banque de semences afin de conserver le potentiel génétique des végétaux. Par ailleurs, la zone immergée pourrait devenir un lieu propice à la protection de la biodiversité et plus précisément, à la régénération des récifs coralliens.

Selon les porteurs du projet, ce concept de ville flottante a été pensé pour Kiribati mais pourrait s’adapter à n’importe quelle autre zone du globe en proie à l’élévation du niveau des océans. Il s’agit de remettre en question la pensée traditionnelle de la conception architectural, consistant généralement à faire émerger les bâtiments depuis la terre. Désormais, il est question de faire émerger des terres à l’aide des bâtiments.