in ,

Un classement indique quels pays ont les habitants le plus souvent ivres !

Crédits : iStock

Récemment, une étude menée dans plus d’une trentaine de pays a permis d’établir un classement des pays dont les habitants ont été le plus souvent ivres en 2019. L’Écosse, l’Angleterre et l’Australie constituent le trio de tête, tandis que la France occupe la 9e place (sur 33).

Les Britanniques champions du monde

Le Global Drug Survey (GDS) est un organisme de recherche indépendant basé à Londres (Royaume-Uni). Dans un rapport (PDF en anglais/11 pages) publié le 25 janvier 2021, figure un classement des pays où la population a été le plus souvent ivre en 2019. Mais qu’entend-on par le terme « ivre » ? Selon le GDS, l’ivresse se définit comme le fait d’avoir tellement bu que les facultés physiques et mentales sont affaiblies au point que l’équilibre et la parole sont altérés. Il devient alors compliqué de se concentrer, de mener une conversation correctement ou de garder un comportement stable.

Les chercheurs ont interrogé 110 000 personnes dans 33 pays. Par ailleurs, les données de l’étude datent d’avant la pandémie de Covid-19, c’est-à-dire entre le 7 novembre et le 30 décembre 2019. Selon le classement, l’Écosse, l’Angleterre et l’Australie occupent les trois premières places. Les personnes interrogées ont affirmé avoir été ivres 34 fois dans l’année (en moyenne) dans le cas des Écossais et des Anglais et 32 fois pour ce qui est des Australiens.

classement ivresse alcool
Crédits : Global Drug Survey

La France est 9e du classement. Les Français sondés ont affirmé avoir été ivres 26 fois en 2019. Citons également quelques pays faisant partie des plus sobres : la Colombie, l’Argentine, le Portugal ou encore le Mexique. Par exemple, les Argentins ont déclaré avoir été ivres « seulement » 7 fois dans l’année.

Une ivresse touchant davantage les hommes

L’étude pointe également un autre élément intéressant. Les hommes de moins de 25 ans – tous pays confondus – sont ceux ayant le plus déclaré une ivresse récurrente (28 fois). Dans le cas des femmes de la même tranche d’âge, ce nombre est donc plus bas (22 fois). Par ailleurs, ces chiffres diminuent avec l’âge. Citons les femmes de plus de 25 ans (12 fois) et les hommes de plus de 25 ans (19 fois). Évoquons également le fait que de nombreux sondés ont affirmé avoir regretté leur ivresse au moins une fois sur trois.

Enfin, le GDS a mené une autre étude au milieu de la pandémie de Covid-19, entre mai et juin 2020. Selon les résultats, 30 à 50 % des personnes ayant affirmé boire souvent de l’alcool ont également déclaré avoir consommé davantage pendant le confinement.