in

Un casque de réalité augmentée “à la Iron Man” pour les métiers d’urgence !

Crédits : Darix

Une start-up américaine est à l’origine d’un casque de réalité augmentée dont l’objectif principal est la sécurité. Celui-ci est destiné aux militaires, aux policiers, aux pompiers et autres secouristes. En somme, ce casque AR est destiné aux interventions dans des lieux jugés dangereux.

La sécurité avant tout

Comme l’explique Inverse dans son article du 29 août 2019, la société américaine Hypergiant Industries ne jure que par la sécurité. Celle-ci, proposant habituellement des produits et des services d’intelligence artificielle, a communiqué sur son prototype de casque de réalité augmentée dernier cri. Or, l’objectif du Project Orion est d’améliorer la sécurité des intervenants dans le cadre de métiers à risques.

Comme chacun sait, la réalité augmentée permet de superposer des informations virtuelles sur les images du monde réel perçues par l’œil humain. Or, le casque Orion d’Hypergiant permettrait par exemple de détecter automatiquement la forme des objets et d’en effectuer un classement. Il peut également s’agir de masquer certains éléments ou bien les mettre en évidence.

« En période de stress et lorsque des vies sont en jeu, il n’est pas utile de disposer de plus de données. Ce qui est le plus utile, ce sont des informations de qualité décisionnelle présentées au bon endroit et au bon moment. Les résultats pourraient concerner un nombre plus important de vies sauvées et de missions accomplies », peut-on lire dans un communiqué d’Hypergiant.

Le casque Orion serait équipé des fonctions de vision nocturne, infrarouge et thermique !
Crédits : The U.S. Army / Flickr

Un concentré de technologie

Les militaires, policiers, pompiers et autres secouristes profiteront visiblement d’une technologie de pointe. Selon la start-up, le casque Orion est entre autres équipé des fonctions de vision nocturne, infrarouge, ou encore thermique ! Par ailleurs, l’écran 5K permet à l’utilisateur de bénéficier d’une vision à 200 degrés, bien qu’il soit possible de changer le mode d’affichage. À noter également la présence d’une fonction hand-tracking.

De plus, ce casque AR embarque une multitude de capteurs et peut se connecter à plusieurs sources de données à la fois (ex : Internet, GPS). Enfin, bien qu’aucune image ou test de l’appareil n’ait pour l’heure été diffusé, Hypergiant plancherait sur une commercialisation dès 2020. Il y a quelques mois, nous évoquions le fait que l’US Navy utilise déjà un système de réalité augmentée. Les marines américains s’entraînent à l’aide d’un dispositif composé d’un casque Magic Leap One, d’un backpack PC ainsi que d’une arme factice à retour haptique.

Articles liés :

Les pompiers bientôt équipés de la réalité augmentée pour combattre les flammes ?

La réalité augmentée au service de l’armée de l’air australienne ?

Skully AR-1, le premier casque à réalité augmentée destiné aux motards