in ,

Un ancien réfugié promotionne la paix par le jeu vidéo

Crédits : capture YouTube / Junub Games

Le jeu vidéo baptisé Salaam a pour but de sensibiliser le grand public sur la condition des réfugiés. Son créateur a passé la plus grande partie de son enfance dans un camp situé en Ouganda. Or, l’intéressé désire désormais promouvoir la paix dans le monde et aider les réfugiés en réunissant des fonds.

Incarnez un réfugié

À l’origine du jeu, nous retrouvons Lual Mayen, un homme âgé de 25 ans. Étant enfant, ce dernier a fui le Soudan dévasté par la guerre et a finalement été placé dans un un camp situé en Ouganda. Comme l’explique NPR dans un article du 11 décembre 2019, il n’y avait rien dans ce camp, pas d’école ni même d’électricité.

Lual Mayen a créé Junub Games, un studio de jeux vidéo à l’origine de Salaam. Selon l’intéressé, le jeu consiste à suivre le parcours d’une caravane de réfugiés à travers la jungle et le désert. L’objectif n’est autre qu’atteindre un endroit sécurisé en incarnant la mère de Lual Mayen, héroïne de ce jeu. Évidemment, si le jeu a été pensé pour offrir une belle expérience, l’objectif réel se trouve ailleurs. Emprunt de simplicité, Salaam espère permettre de générer de l’empathie pour les réfugiés auprès du grand public. En effet, il s’agit de faire la lumière sur ces personnes fuyant des situations difficiles et risquant leur vie dans le but d’atteindre un lieu où refaire leur vie.

réfugiés jeu
Crédits : capture YouTube / Junub Games

Sensibiliser et aider

Lual Mayen dit avoir découvert l’informatique à l’adolescence. Sa mère avait économisé 300 dollars afin de lui offrir son tout premier ordinateur :

« Elle m’a regardé comme si j’étais fou : ‘Mais que vas-tu faire avec un ordinateur ? Qui va te former ?’ Mais parce qu’elle était ma mère, elle ne m’a pas découragé » a expliqué Lual Mayen.

Ainsi est née sa passion pour l’informatique, qui l’amènera à prendre des cours de code puis à créer son propre studio de jeux vidéo. Aujourd’hui, l’ancien réfugié vit aux États-Unis, un pays où le président se laisse souvent aller à des déclarations scandaleuses sur les réfugiés. Enfin, il faut savoir que Salaam sera disponible sur iOS dés le troisième trimestre 2020. Surtout, celui-ci sera accompagné d’un système de micro-transactions permettant de récolter de l’argent à reverser à un fonds d’aide aux réfugiés.

Source

Articles liés :

Cette multinationale abuse et s’enrichit sur le dos de nombreux réfugiés dans le pacifique

Oceanix : une ville “flottante” construite pour les réfugiés climatiques

Voici le classement des pays les plus accueillants envers les réfugiés