in

Un adolescent survit près de 50 jours sur un radeau en pleine mer

Un jeune homme de 18 ans survit à une dérive en mer de 49 jours. Crédit : Consulat général indonésien Osaka / Facebook

Aldi Novel Adilang, originaire de la province indonésienne de Sulawesi-Nord, a récemment survécu à 49 jours de dérive en pleine mer. Après avoir épuisé ses réserves de nourriture, le jeune homme à pêché son propre poisson, et filtré l’eau de mer avec ses vêtements.

Le jeune Aldi Novel Adilang est habitué à passer ses journées seul… Jusqu’à un certain point. Travaillant sur un « rompong » – un radeau de pêche sans moteur surmonté d’une cabane – son travail consiste en effet à surveiller six mois durant la lampe de son embarcation pour attirer les poissons. Chaque semaine, quelqu’un vient pour le ravitailler en carburant, en eau et en nourriture. Mais un jour de juillet a mal tourné. Le vent a rompu la corde qui tenait l’embarcation, menant ainsi le jeune homme loin des côtes. Il aura ainsi dérivé jusqu’à 2 500 kilomètres au large de l’île de Guam, dans le Pacifique.

Comment a-t-il survécu ? Après avoir épuisé ses réserves de nourriture et de gaz, le jeune homme se serait alors servi du bois de sa cabane pour faire du feu et cuire le poisson pêché en pleine mer. Il aurait également utilisé ses propres vêtements pour filtrer l’eau de mer, afin de ne pas souffrir de la déshydratation. Un système « D » qui aura finalement permis au jeune Aldi de tenir 49 jours, jusqu’à ce qu’un navire panaméen ne le repère. Il a été ramené le 31 août au Japon, pour finalement rentrer chez lui début septembre.

Le jeune homme secouru par un navire panaméen. CGO / Facebook

«Je pensais que je ne rencontrerais plus jamais mes parents, a déclaré le jeune homme. Alors je priais tous les jours». Il est aujourd’hui en bonne santé malgré tout. «Il est de retour à la maison et il aura 19 ans le 30 septembre, s’est réjouie sa mère. Nous allons fêter ça».

Source

Articles liés : 

En cas d’attaque nucléaire, voici le guide de survie en manga !

Le sentiment de dégoût est-il un mécanisme de survie ?

Des stages en territoire zombie pour se former aux premiers secours et aux gestes de survie