in

Un adolescent qui a piraté Apple pendant plus d’un an passe en justice

Le journal australien The Age a rapporté un fait divers troublant ce jeudi 16 août 2018. Un adolescent a pendant plus d’un an circulé dans le système central d’Apple. L’année dernière, la police aurait finalement fait une descente chez lui pour saisir son matériel et l’inculper. L’affaire va se résoudre le mois prochain devant le tribunal fédéral. 

Pour des raisons légales et de sécurité, l’identité du jeune homme n’a pas été révélée à la presse selon The Age.

Le déroulé des faits

Alors âgé de 16 ans, le jeune homme pénètre le système central d’Apple et accède à des fichiers sécurisés. Pendant plus d’un an, il a donc accédé à divers fichiers dont la nature n’a pas été communiquée. Sur son ordinateur, les enquêteurs ont retrouvé 90 GB de données téléchargées. L’année dernière, les policiers ont organisé une descente chez lui et ont saisi ses ordinateurs et son matériel informatique.

L’entreprise Apple a alors saisi le FBI, qui a passé le dossier à l’AFP (la police fédérale australienne) pour lancer une enquête internationale. La procédure a été très compliquée pour les agents, et le tribunal de Victoria vient de repousser d’un mois l’annonce du jugement.

Mais le jeune homme a reconnu les faits : l’enquête devrait donc bientôt s’achever.

Big Data internet growth hacking growth hackers
Crédits : pxhere

À quel contenu a-t-il accédé ?

Apple a déclaré aujourd’hui que l’adolescent n’avait pas eu accès aux fichiers des utilisateurs. Mais l’enquête semble bien prouver que si.

De plus, le jeune homme semble aussi avoir pu utiliser une clé sécurisée. Il s’agit d’un accès au système dans lequel il agissait. Ces clés sont très difficiles à obtenir – même légalement. Selon l’accusé, « l’accès a fonctionné sans problèmes » pendant plus d’un an.

Pourquoi l’adolescent a-t-il agi comme cela ?

Par le biais de son avocat, celui-ci a déclaré être un fan d’Apple, et que son rêve aurait été de travailler pour eux. Cela peut sembler surprenant, mais pas tant que cela. Comme dans tous les milieux, il faut bien prouver ses compétences pour espérer être engagé.

Crédits : Wikimedia Commons / David Whelan

A-t-il agi seul ?

Selon son avocat, la renommée de son client dans le monde des pirates informatiques est telle que révéler son identité pourrait le mettre en danger.

Mais les enquêteurs sont sûrs d’une chose : le jeune homme communiquait régulièrement avec des personnes au sujet de son intrusion. Des traces de conversations WhatsApp ont été retrouvées, mais aussi des messages pour l’aider, ainsi qu’un carnet complet d’instructions que le jeune homme avait nommé « hacky hack hack ».

Et ensuite ?

L’affaire a été reprise dans plusieurs médias anglophones. Mais plutôt que d’être choquées ou indignées, de nombreuses personnes ont affirmé qu’elles voudraient voir le jeune homme réinséré chez Apple, puisqu’il semble en connaître les failles. Il pourrait aider à sécuriser l’entreprise davantage.

Il est troublant de constater que la sécurité d’Apple vient d’être remise en question par des faits, juste après qu’un autre hacker ait dénoncé les failles de l’entreprise lors d’une conférence aux États-Unis.

Source

Articles liés :